AVEC DIEU ET DE DIEU POUR TOUJOURS

Picture: 
Body: 

Trois frères du Vicariat provincial d’Afrique équatoriale (VAE) : Jean Paul Tagheu (Cameroun), Herman Loumbé (Congo-Brazzaville) et Juste Boylamba (République Centrafricaine) on fait profession solennelle dans l’Ordre des Prêcheurs. La profession des frères Jean Paul et Herman a eu lieu le 11 septembre 2015 au couvent saint Joseph de Douala (Cameroun), et celle du frère Juste, le 13 septembre 2015, à l’aumônerie universitaire de Brazzaville (République du Congo). Le frère Jean Paul Tagheu nous parle de ces deux célébrations présidées par le frère Michel Lachenaud, prieur provincial de la province dominicaine de France

C’est pour nous une occasion de joie immense et de reconnaissance au Dieu saint et miséricordieux qui nous a fait une telle grâce. Nous avons demandé la miséricorde de Dieu et la vôtre et vous nous l’avez donnée de façon solennelle, et sans réserve. Malheur à nous donc si, à notre tour, l’ayant reçue, nous ne la donnons pas, cette miséricorde, au monde entier (cf. 1 Co 9, 16). Le défi est donc grand pour nous d’être, maintenant et pour toujours, des missionnaires de la miséricorde divine. Car, parler avec Dieu et de Dieu n’est rien d’autre que parler de Son insondable miséricorde. 

C’est justement pour cette raison que le frère provincial, Michel Lachenaud, durant son homélie, nous a exhortés au témoignage de vie d’amour partout dans notre mission de prêcheurs. Il nous a exhortés au renoncement total de nousmêmes pour que notre suite du Christ soit féconde et fructueuse pour le salut des pauvres pécheurs dont nous sommes les premiers. « La foi en l’Evangile et son annonce aux hommes, dit-il, nous exposent » à un grand risque : celui de nous perdre à cause du Christ pour le salut des âmes. 

Ces paroles nous ont tous réconfortés dans notre engagement total dans l’Ordre comme fils et frères de saint Dominique ; comme disciples et amis de l’Agneau Sauveur du monde.  Sachant que nous ne sommes pas seuls dans ce champ de la Vigne et de la Moisson du Christ, nous comptons encore sur la Miséricorde divine et la vôtre. Nous comptons sur vos prières, car rendre grâce c’est encore demander la grâce sans laquelle on est rien et ne peut rien faire (cf. Jn 15, 5). Continuez donc à prier pour nous et avec nous ! Prions ensemble pour la conversion de l’humanité, la justice et la paix dans le monde. 

Tout en remerciant Dieu que nous ne voyons pas physiquement, nous tenons à vous remercier tous, frères et sœurs, de nous avoir tenu compagnie de miséricorde et d’amour jusqu’ici. Nous pensons à tous nos supérieurs et formateurs que nous avons eus jusqu’ici ; et particulièrement à nos familles naturelles respectives qui, les premières, nous indiquèrent le chemin de l’Eglise et vers la consécration à Dieu. Quand saint Augustin dit que « c’est avec de bonnes brebis qu’on fait de bons pasteurs » (cf. Sermon sur les pasteurs 46, 29-30), nous comprenons aujourd’hui, que c’est avec de bons frères et sœurs, laïcs, amis et connaissances comme vous, qu’on fait de bons dominicains que nous voulons être.

fr. Tagheu Jean Paul, o.p.

 

(07 octobre 2015)