Bénédiction et ouverture du monastère des moniales dominicaines à Kabwe, en Zambie

Picture: 
The Blessing and Opening of Dominican Contemplative Nuns Monastery in Kabwe, Zambia
Body: 

Après la célébration de la fête de notre père saint Dominique, le 8 août 2017, avec son 86ème successeur comme Maître de l’Ordre des Prêcheurs, notre frère Bruno Cadoré, à l’occasion de sa première visite en Zambie, les moniales dominicaines de Kabwe en Zambie ont vécu un autre grand événement. En effet, le 28 août 2017, fête de saint Augustin, elles ont célébré dans la joie et l’action de grâce, la bénédiction et l'ouverture de leur nouveau monastère de la Divine Miséricorde. La cérémonie a eu lieu au cours la messe présidée par Mgr Clement Mulenga, SDB, évêque du diocèse de Kabwe, en présence de Mgr Jan De Grouf, M. d'Afr. évêque du diocèse de Bethléem, en Afrique ; diocèse d’où sont parties les soeurs en venant en Zambie il y a quatre. La soeur Joyce Rita nous partage la joie de cette célébration.

Parmi les nombreuses personnes qui sont venues nous rejoindre pour cette occasion, il y avait des prêtres, des religieux et religieuses, et des laïcs. Cinq moniales du monastère fondateur, Corpus Christi de Nairobi au Kenya sont venues, accompagnées de M. et Mme Martin Koigu, un couple anglican et ami des moniales. Leurs paroles de salutations à la population étaient très inspirées. Le chorale, les filles pour la danse pendant la liturgie et les enfants de choeurs sont venus de notre paroisse Saint-Charles-Lwanga.

Dans son homélie, Mgr Clement Mulenga a centré son message sur l'amour, parce que l'amour est assimilé à Dieu. Il nous a appelés tous à aimer les personnes avec lesquelles nous vivons et à nous rencontrer dans l'esprit dont parle saint Jean dans sa lettre que nous venions de lire: Agape Amour qui n'a pas de conditions. Il a attiré notre attention sur le respect que nous recevons des gens comme évêques, prêtres, personnes consacrées. Cela devrait constamment nous rappeler que nous sommes envoyés parmi le peuple de Dieu pour le service et ne pas en profiter. L'évêque a conclu en attirant notre attention que, on sait que l’aurore n'est pas là où on peut différencier les objets, mais quand on peut voir un frère / une soeur face à un autre.

Après la communion, les deux évêques accompagnés par les moniales ont béni le bâtiment et ses alentours, après quoi le Saint-Sacrement était conservé pour la première fois. Comme Mgr Jan de Grouf devait prendre l'avion ce soir-là, il est parti, mais non sans avoir remercié Dieu de lui avoir permis d'être présent à cette célébration. Il a aussi rappelé aux moniales de tenir leur promesse faite au moment de partir de l’Afrique, celle de toujours prier pour lui et tout le diocèse de Bethléem.

La soeur Joyce Gabriel, la vicaire de la prieure du monastère fondateur du Kenya pour le monastère de Kabwe a dit un mot de gratitude à l'évêque Clement Mulenga, aux prêtres, aux religieux et religieuses, et à tout le peuple de Dieu, bienfaiteurs à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ordre des Prêcheurs, pour leur soutien multiforme, depuis notre arrivée en Zambie. Pendant que la soeur parlait, le téléphone à la réception nous annonçait que les soeurs Clarisses qui étaient venues pour la fête étaient bloquées en ville. Une soeur s'est précipitée vers la ville et a ramené trois religieuses qui étaient parties de Lusaka pour venir nous manifester leur solidarité. C'était au-delà des attentes. Elles ont manqué la cérémonie, mais la joie de leur présence dans notre monastère était débordante. Cela a vraiment marqué d’une emprunte les bénédictions surabondantes de Dieu pour les jours à venir, au-delà la Journée de Bénédiction.

 

 

Avant de déménagé pour la Zambie, nous étions à Senekal en Afrique du Sud. L'évêque Clement Mulenga, SDB, qui nous a accueillies dans son diocèse, a vu notre venue comme une réponse rapide directe de Dieu pour sa prière pour les moniales contemplatives dans son diocèse qui avait seulement deux ans, et lui-même comme évêque, au moment de notre arrivée, en août 2013. Depuis, nous vivions dans une maison louée qui n'avait pas les dispositions monastiques. Enfin, Dieu a accompli le désir par la générosité du diocèse de Kabwe, les bienfaiteurs à l'intérieur et à l'extérieur de l'Ordre.

Sr. Joyce Rita, op.

 

(9 octobre 2017)