Défendre la Démocracie, les Droits Humains, la suppression des inégalités et la violence

Subtitle: 
Commission Dominicaine de Justice et Paix Du Brésil
Picture: 
Body: 

Message de la Commission Dominicaine de Justice et Paix Du Brésil

 

En ce moment où les conquêtes démocratiques de notre pays sont en train d’être attaquées, nous, de la Commission Dominicaine de Justice et Paix du Brésil, unissons notre voix aux fortes clameurs – du Brésil et des autres pays – qui se lèvent pour défendre la Démocracie, les Droits Humains, la suppression des inégalités et la violence. Nous nous unissons à la résistance de millions de citoyens et citoyennes qui croient dans une société juste,fraternelle et égalitaire, comme le rêve de Dieu.

Nous manifestons notre solidarité à l’ex-président Luiz Inácio Lula da Silva, en ce moment où il est en prison, victime d’un procès qui a besoin de preuves, a été accéléré et les recherches judicières ne sont pas finies.

Des membres de notre Famille Dominicaine ont déja souffert des dénonciations infondées et des condamnations injustes, souffrant dans la prison sous la dictature civil-militaire.

Nous manifestons aussi notre solidarité aux millions de brésiliens et brésiliennes qui ont lutté, ont cru et ont bénéficiés par les Politiques Publiques d’Inclusion. Les pauvres savent le bien que cela a fait pour eux.

A cause des valeurs évangéliques et inspirés par les principes deffendus par notre frère dominicain Bartolomeu de Las Casas, nous donnons notre appui au combat contre les injustices et nous attendons que la lutte contre la corruption soit faite sans couleur d’un parti politique, sélection ou immunité.

En ce temps de Pâques, quand Jésus veut nous rencontrer dans la Galilé, nous voulons être une présence efective auprès du peuple, des communautés éclesiales de base et des mouvements populaires, pour approfondir et témoigner la raison de notre foi, en communion avec le Pape François qui nous invite : « ne laissez pas vous volez l’Espérance ».

Au nom de notre tradition de compromis avec la cause des pauvres, nous affirmons notre compromis avec la Justice, la Paix et la Démocratie qui sont menacées comme aux plus mauvaises heures vécues par notre pays.

 

Goiânia, le 12 avril 2018

La coordination de la Commission Dominicaine de Justice et Paix du Brésil

Frei José Fernandes Alves – Goiânia- GO

Irmã Irismar Sousa de Menezes – São Paulo – SP

Jelson Oliveira – Curitiba – PR

Frei Xavier Plassat – Aragominas, TO