Formation des formateurs de l’Interafricaine dominicaine (IAOP)

Picture: 
Formation des formateurs de l’Interafricaine dominicaine (IAOP)
Body: 

Les formateurs des entités de l’IAOP ont eu une session de formation, du 07 au 12 octobre 2013 au Centre Reine de la Confiance des Sœurs de Schoenstatt à Bujumbura, Burundi. Le thème de la session présidée par le frère Marie Victor KISYABA, conseiller de l’IOAP pour la Formation était: « La formation pour mieux affronter les défis en Afrique.» Elle a réuni rénune douzaine de frères dont quatre père-maîtres des novices sur six, et  cinq père-maîtres des étudiants sur sept dont compte l’Afrique. Ils sont venus du Nigéria, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la République Démocratique du Congo, de l’Afrique du Sud, du Cameroun, du Kenya, du Rwanda et du Burundi. La seule entité absente était l’Angola. Le frère Vivian BOLAND, Vicaire du Maître de l’Ordre et responsable de la formation initiale, ainsi que le frère Gabriel SAMBA, Socius pour l’Afrique ont pris part à la session.

Le frère Liboire KAGABO, un des pionniers de l’Interafricaine a fait une lecture rétrospective de l’histoire de l’IAOP. Il a présenté les attentes d’alors au début de l’IAOP. A la suite de sa conférence, les participants ont fait des recommandations dont l’introduction d’un cours au noviciat sur l’histoire et la structure de l’IAOP. Le frère José BOLABOTO, un frère coopérateur du Vicariat général de saint Pie V de la R. D. Congo et Délégué des frères coopérateurs d’Afrique a fait une présentation de la vocation des frères coopérateurs. Après des échanges, les formateurs ont recommandé que les frères coopérateurs aînés soient impliqués dans la formation des frères. Enfin, le frère Vivian BOLAND a parlé de la Ratio Formationis Generalis et de la formation des formateurs. Il a présenté le projet de cours pour les nouveaux formateurs qui se dérouleront au niveau régional, en partie “en ligne” mais aussi avec une présence face à face. Ces cours aborderont la formation humaine, les thèmes spécifiques de la spiritualité dominicaine, le Ministère de la Parole, les Traditions Juridiques de l’Eglise et de l’Ordre, et les dispositions pour être un formateur.

Les formateurs ont partagé leurs expériences de père-maître, leurs difficultés et leurs joies. Chacun a présenté la Ratio Formationis Particularis de son entité et des échanges ont eu lieu sur les programmes de cours et sur les différentes étapes de la formation : promotion des vocations, pré-noviciat, noviciat et  studentat. Comme le précise le frère Clément AHOUANDJINOU qui a préparé ce compte rendu, les formateurs ont adopté des recommandations qu’ils vont soumettre à la 12ème Assemblée Générale de l’IAOP qui aura lieu du 20 au 27 juillet 2014 à Nairobi, Kenya.          

Fr. Gabriel Samba, op