Frère Thierry-Marie : Qui sommes-nous ?

Picture: 
Frère Thierry-Marie
Body: 

Au-delà des mots, notre corps parle. Lors de sa passion le corps silencieux de Jésus parle à ses contemporains. En cette semaine sainte, le frère Thierry-Marie accompagne notre traversée de la mort et de la résurrection en méditant sur la Parole et le corps dans le retable d’Issenheim, dans la passion du Christ Jésus et dans nos vies.

Frère Thierry-Marie, chacune de tes méditations fait référence au retable d’Issenheim peint par Grünewald, qu’est ce qui te marque tant dans cette œuvre ?

Il y a quelques mois j’ai eu la chance de revoir cet ensemble de peintures dans le musée réaménagé du monastère des dominicaines de Colmar et j’en ai été très ému. Le peintre a su déployer sur des panneaux mobiles tout un éventail d’émotions qui se transmettent et s’introduisent avec force dans le corps même de l’écoutant de la parole évangélique. La construction des scènes, les attitudes, les couleurs, créent une vibration qui se projette au-delà des toiles. Elle me touche au cœur. J’y vois surgir avec force le projet incroyable du Père, qui pour se réaliser passe par la venue, la mort et la résurrection du Fils venu éprouver notre chair, le Christ Jésus.

Tu es spécialiste du dialogue des cultures, en particulier avec le bouddhisme, qu’est-ce qui t’a conduit à t’intéresser à ce sujet ?

Au départ, j’ai simplement voulu essayer de comprendre comment les Asiatiques appréhendaient les questions fondamentales de l’existence : désir, joie, sens de la vie, souffrance, mort, etc. En lisant les textes des différentes traditions, ce sont ceux du bouddhisme qui m’ont semblé les plus étranges et étonnants. Comme je suis animé d’une très forte curiosité, j’ai plongé dedans pour essayer de comprendre ce qu’ils voulaient dire et vivre. J’y nage toujours, heureusement sans m’y noyer !

Au cours de ta vie, comment a évolué ta compréhension de la parole de Jésus « Ceci est mon corps » ?

Cela va te surprendre, mais je ne la comprends toujours pas. Comment du pain et du vin accompagnés d’une parole et reçus dans la foi au sein d’une communauté peuvent-ils communiquer la totalité de la vie de Dieu au monde et nous transformer peu à peu en Christ ? Cela reste pour moi un immense et merveilleux mystère. Ce que je vois toujours plus c’est que cette parole de Jésus réalise la présence et l’activité efficace du Père dans le monde par leur Esprit commun. Et que j’y participe avec des frères et sœurs. Ce que je dirai en des termes plus crus : croire c’est génial ! C’est une autoroute de liberté et de joie !

 

Frère Thierry-Marie Courau

Le frère Thierry-Marie est entré chez les dominicains en 1990. Spécialiste du bouddhisme et du dialogue des cultures, il est enseignant-chercheur en théologie et doyen du Theologicum - Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l'Institut Catholique de Paris.

 

(10 avril 2017)