Jubilé 2016 – Le Rosaire… en prison !

Picture: 
Jubilee 2016 – The Rosary… in prison!
Body: 

Tout au long du Jubilé des 800 de la fondation de l’Ordre des Prêcheurs, le Rosaire parcourt les monastères dominicains. Chaque mois, il s’accorde une pause d’une journée consacrée à une intention qui met en lien la liturgie, la prière et l’apostolat.

Ce fut le cas le 19 mars 2016. En ce jour de la Saint-Joseph, la veille du Dimanche des Rameaux, le Rosaire est allé rendre visite aux prisonniers. Nous étions encore en Carême, une période de l’année où nous sommes invités à une plus grande attention à l’autre : « J’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi. » (Mt 25,36).

L’aumônier de la Maison d’Arrêt de Nice, le dominicain Jean-Marie ZANGA, avait immédiatement accepté notre proposition. Nous avons vu les hommes le matin et les femmes l’après-midi. Au début de la rencontre, une lettre du Maître de l’Ordre qu’il avait écrite pour les détenus était lue. Puis suivait un moment de célébration et de prière, avec la récitation d’une dizaine de chapelet. Enfin, quelques échanges plus personnels étaient possibles.


Voici la lettre du frère Bruno CADORÉ :

Mes chers sœurs et frères de la Maison d’arrêt de Nice,

Le frère Louis-Marie me dit qu’aujourd’hui vous serez tout particulièrement associés à la prière du Rosaire du Jubilé de l’Ordre des dominicains. De tout cœur, je vous en remercie et je vous rejoins pour prier en communion avec vous. À l’école de Marie, notre mère, cette prière du Rosaire nous permet de nous laisser habiter par le mystère de la vie de Jésus-Christ. En nous adressant à elle, nous osons lui demander de nous apprendre comment vivre de la grâce et de la bénédiction d’un Dieu qui veut la liberté et la vie. En nous confiant à elle, nous lui demandons de nous guider dans la confiance en un Dieu qui vient nous rassembler pour faire de nous tous son peuple. 

La fête de Pâques approche, et nous levons notre regard vers le Christ qui, au milieu de nos vies, avec leur beauté et leurs fragilités, ouvre un chemin de lumière et de paix. Lui-même porte son regard sur chacun de nous, sans nous demander d’abord des comptes sur ce que nous avons fait de bien ou de moins bien, mais simplement en nous disant son amitié et le désir de Dieu son Père de nous accueillir comme ses filles et ses fils. Il nous propose de recevoir son amitié comme la source de notre vraie liberté, et de saisir la main qu’Il nous tend pour qu’Il nous entraîne hors de tout ce qui nous enferme en nous-mêmes. Il nous propose, avec la tendresse d’un ami, de nous laisser pardonner, nous qui avons parfois tant de mal à nous pardonner à nous-mêmes, pour accorder notre vie au diapason de sa miséricorde.

Que le Seigneur de tendresse et de miséricorde vous garde et vous bénisse, et qu’Il bénisse toutes celles et tous ceux que vous aimez !

Que Marie vous porte en sa prière.

S’il vous plaît, priez pour les sœurs et les frères de l’Ordre des Prêcheurs qui voudraient être témoins de cette magnifique amitié de Dieu pour chacun.

Votre frère
Frère Bruno


Il est difficile de rendre compte de ce que nous avons vécu.
Cette journée fut simplement belle et bouleversante.

Une visite qui devenait… Visitation, avec Marie !
 

Fr. Louis-Marie ARIÑO-DURAND, o.p.
Promoteur Général du Rosaire

 

(25 février 2017)