La construction du nouveau monastère dominicain de Kabwe-Zambie a commencé

Picture: 
monastère dominicain de Kabwe-Zambie
Body: 

Beaucoup se demandent: que sont devenues nos moniales dominicaines qui ont quitté Senekal en Afrique du Sud pour s’installer dans le diocèse de Kabwe en Zambie depuis le 19 août 2013? Soeur Joyce Gabriel, vicaire de ce monastère en fondation se fait un grand plaisir d’informer les lecteurs d’Afridoms Flash sur la vie de la communauté et la construction du nouveau monastère qui a déjà commencé.

Très chers soeurs, frères et amis,

beaucoup de salutations de nous toutes à Kabwe. C’est mon espoir et ma prière que le Bon Dieu vous garde tous en bonne forme. Si non, sachez alors que vous n'êtes pas seuls car nous pensons à vous tous dans nos prières.

De retour à Kabwe, nous allons toutes bien. Je m’excuse de mon retard pour vous tenir au courant de l’évolution de notre nouvelle communauté, mais je crois que vous comprenez qu’être nouvelles signifie également être confuses. Beaucoup de choses se sont passées depuis notre dernière lettre et j’ai pensé de vous informer car vos prières nous sont toujours d'un grand soutien. Depuis août de l'année dernière il y a eu de mouvement à l’intérieur et à l’extérieur, un des grands avantages pour nos soeurs et la communauté au sens large. Début août 2014 Sr. Maria Dolorosa a eu l'occasion de suivre un cours sur l'administration au centre d'étude Kalundu et en décembre Sr. Rita Joyce a suivi un cours sur la gestion financière. Nous sommes reconnaissantes à Dieu pour l'opportunité offerte aux soeurs africaines par ASEC (African Sisters Education Collaborative).

Début décembre 2014, nous avons reçu l'approbation du Conseil municipal de Kabwe pour commencer la construction de notre monastère. Malheureusement, nous ne pouvions pas commencer immédiatement parce que les pluies attendues en octobre nous ont été aussi accordées par Dieu en même temps. Cela a également été accueilli avec joie parce qu’une famine était annoncée dans le pays. La nouvelle année a renouvelé notre espoir chaque jour pour un avenir meilleur. Comme vous le savez tous à partir de nos nouvelles précédentes, notre habitation temporaire est trop chère et n’est pas favorable à une vie contemplative. C’est donc avec une grande joie que notre entrepreneur nous a annoncé qu'il allait commencer à débroussailler le terrain malgré les pluies. Mais une fois encore, l'homme propose, Dieu dispose. La Zambie devait avoir les élections présidentielles le 20 Janvier 2015. Craignant l'insécurité, aucune entreprise n’osait sortir ses engins. Avec ceci, notre inquiétude et nos prières étaient en guerre, l’une contre l'autre et finalement, début février, la prière a gagné la bataille et en six jours tous les arbres sur notre terrain étaient à terre. Depuis, le travail de défrichage et de nivèlement est en cours sur le site.

Le contrat est d'une année. Si Dieu le veut, nous espérons être dans notre nouveau monastère d’ici mars de l'année prochaine. Pour le moment nous construisons le noviciat, le dortoir des soeurs professes et quelques salles de travail, et le reste des bâtiments suivra lorsque la Providence étendra sa main vers nous. Les jeunes apprennent à nous connaître et nous recevons des demandes de celles qui veulent nous voir de plus près. Nous vous remercions pour vos prières et vous implorons de continuer pour que les louanges de Dieu puissent résonner dans cette partie du monde.

Nous sommes dans un tout nouveau diocèse où l'évêque n'a pas de résidence ni de cathédrale officielle, et donc nous ne pouvons pas espérer une aide financière du diocèse. S’il vous plaît priez pour que nous puissions avoir des coeurs prêts à nous aider pour achever la construction de notre monastère. Beaucoup de gens sont en quête d’un endroit calme. Le centre de retraite est le prochain lieu qui nous préoccupe. Peut-être seriez-vous prêts à nous aider avec quoi que ce soit ? N'hésitez pas à nous contacter.

Sr. Joyce Gabriel, op

 

(10 mars 2015)