La prédication dominicaine

Corps: 

L’Ordre des Prêcheurs, ou Ordre dominicain, a été fondé « pour la prédication et le salut des âmes » (Constitutions primitives) et la première règle de l’Ordre soulignait déjà la priorité accordée à cette activité apostolique.  Les cinq éléments[1] qui font la spécificité du mode de vie dominicain «  nous préparent et nous incitent  à prêcher. Ils donnent à notre prédication son caractère propre ». Par leur profession religieuse, les Dominicains sont ainsi « pleinement consacrés à l’annonce de la Parole de Dieu dans sa totalité ». Ce faisant, ils vivent « une vie apostolique, au plein sens du terme, où la prédication et l’enseignement surgissent de la richesse de la contemplation ».

Tant de gens connaissent l’angoisse du centurion de l’Evangile qui demande à Jésus : « Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri » (Mt 8,8). Les Dominicains tentent d’apporter au monde cette Parole de guérison. Dans une lettre adressée à saint Dominique et à ses frères, le Pape Honorius III écrivait : Le Christ « qui, qui n’a jamais cessé de faire porter de nouveaux fruits à son Eglise… vous a inspiré un saint désir de… vous dévouer entièrement à la proclamation de la Parole de Dieu ». Les Dominicains prêchent car ils brûlent de ce désir. Leur but est de « susciter la foi ou de lui permettre de pénétrer plus profondément la vie des gens » (Constitutions primitives).

Cependant, les Dominicains annoncent plus qu’un message. Ils prêchent la personne de Jésus Christ : le Fils de Dieu venu en notre monde, dont nous pouvons encore entendre la voix et contempler le visage, Lui dont la Passion nous sauve et qui nous appelle à une rencontre bouleversante.  Telle est la Veritas, la vérité de la prédication dominicaine. Le célèbre dominicain saint Vincent Ferrier (+1419) exportait ainsi ses frères : « que chacun trouve en vous un père plein de compassion pour ses enfants ».

Les Dominicains annoncent la Parole de Dieu de toutes les façons possibles, parmi lesquelles la prédication liturgique, les missions en paroisse, les retraites spirituelles, les conférences et les enseignements, mais aussi la prédication de rue, l’écriture, les arts et les médias. Ils explorent également les possibilités offertes par Internet et les autres nouveauté de l’ère numérique, sans pour autant sacrifier la rencontre personnelle qui, seule, fait de la communication une véritable communion.  Le bienheureux dominicain Humbert de Romans résume cela ainsi : « Combien est importante la prédication, sans laquelle le cœur humain ne peut s’élever vers l’espérance du Ciel ! »

 


[1] La vie commune, la suite des conseils évangéliques, la célébration de la liturgie en commun, l’étude assidue et l’observance de la règle.

 

Maintenant sur le web Dominicain

Megan McElroy OP
Il y a 0 s
Barbara Schwarz OP
Il y a 0 s
Louis Mary Passeri, OP
Il y a 0 s
Elyse Ramirez, O.P.
Il y a 0 s
Yves Bériault
Il y a 5 heures 45 min
Il y a 7 heures 7 min
Br. Isaac Augustine Morales, O.P.
Il y a 8 heures 22 min
noreply@blogger.com (Students@EnglishOP)
Il y a 8 heures 53 min
Fr. Louis-Marie Ariño-Durand, o.p.
Il y a 11 heures 33 min
Kieran Healy, OP
Il y a 19 heures 53 min