Le cardinal Alexandre Do NASCIMENTO s’est engagé dans les Fraternités sacerdotales de l’Ordre des Prêcheurs

Picture: 
Cardinal Alexandre Do NASCIMENTO
Body: 

C’est avec impatience et grande joie que l’Archevêque émérite de Luanda, Angola, Son Eminence le cardinal Alexandre Do Nascimento attendait son intégration dans les Fraternités sacerdotales de l’Ordre des Prêcheurs, pour devenir Dominicain. Son rêve est devenu réalité le jeudi 4 juin 2015. Au cours de la messe présidée par le frère Rui Carlos Antunes e Almeida Lopes, Promoteur général du laïcat dominicain, délégué par le Maître de l’Ordre, le frère Bruno Cadoré, le cardinal Alexandre Do Nascimento, 90 ans révolus, a prononcé son engagement et est devenu le premier prêtre, évêque et cardinal angolais à faire partie des Fraternités sacerdotales, une branche de la Famille dominicaine.

La célébration a commencé à 18h30 par une cérémonie de prise d’habit, en privé, dans la chapelle de la communauté saint Thomas d’Aquin de nos frères à Luanda. Elle était toujours présidée par le frère Rui (la langue portugaise oblige !). Il était entouré des frères Gabriel Samba, Socius du Maître de l’Ordre pour l’Afrique, Miguel Ángel Del Rio, Socius du Maître de l’Ordre pour les provinces italiennes, de Malte et la Peninsule Ibérique, José Sébastien, vicaire provincial de l’Angola, de tous les frères du vicariat, de quelques prêtres et religieux dont les franciscains. Après la vestition, les frères Rui et Sébastien ont conduit le cardinal dans l’église de la communauté où a eu lieu l’Eucharistie. Au début de la messe, le Socius pour l’Afrique a lu la lettre du frère Bruno Cadoré, adressée au cardinal Alexandre Do Nascimento. Dans cette lettre, le Maître de l’Ordre exprime sa « fraternelle communion dans l’action de grâce et la prière » avec monsieur le Cardinal et formule le voeu qu’avec lui « s'initie, en cette année de célébration du Jubilé de l'Ordre, une Fraternité sacerdotale en Angola que le frère José Sébastien, le vicaire provincial, sera certainement heureux de promouvoir.»

Dans son homélie le frère Rui a souligné le sens de la profession de vie évangélique selon la Règle des Fraternités sacerdotales. Il a relevé deux aspects importants de la vocation dominicaine : l´équilibre entre vie contemplative et vie active, et la dimension de l’étude, dimension qui a toujours attiré Mgr. Alexandre. Dès sa jeunesse il a toujours été frappé par les figures de saint Thomas d’Aquin et du père Lacordaire; et dans sa prédication le frère Rui a souligné l’importance de l’étude dans la vie du cardinal. Le frère Rui a aussi indiqué que recevoir son Éminence dans notre famille était un honneur et une responsabilité, un appel à mieux vivre et à mieux témoigner de notre vocation dominicaine.

Après l’homélie, debout devant toute l’assemblée d’environ 250 personnes, le cardinal Alexandre Do Nascimento a prononcé son engagement entre les mains du frère Rui. Grand moment d’émotion, de recueillement et d’action de grâce rehaussé par la présence de trois évêques à savoir : Mgr Anastacio Kahango, évêque auxiliaire émérite de Luanda, Mgr Zeferino Zeca Martisns, évêque auxiliaire actuel de Luanda et Mgr Vincente Kiaziko, évêque du Diocese de Mbanza Congo. Etaient également présents, le ministre de l´éducation, Mr. Mpinda Simão, la Secrétaire d´Etat pour la coopération, Mme Angela Bragança, et plusieurs membres de la famille biologique du cardinal.

Installé ensuite dans un grand fauteuil devant l’autel, le cardinal aspergeait les frères dominicains qui venaient en procession, chantant le grand Salve Regina dominicain et le O lumen ecclesiae. Dans son mot de circonstance largement relayé par les nombreux médias angolais qui ont couvert cet événement historique, le cardinal a remercié les frères de l’avoir accueilli dans l’Ordre, et remercié le Seigneur de ce don. Il a rassuré les frères de compter sur lui et sur son appui.

Au nom de l’Ordre, le Socius pour l’Afrique a remis comme cadeau au cardinal, un tableau de saint Thomas d’Aquin peint par notre frère Thomas Odiambo Nicholas, o.p., du vicariat provincial d’Afrique de l’Est, venu du Kenya depuis quelques mois pour décorer l’église des frères. La cérémonie s’est terminée par un repas festif avec tous les invités et la famille dominicaine de l’Angola avec laquelle nous avions eu une rencontre avant, à 16 heures. Cette célébration marquait également la fin de la visite canonique que les frères Miguel, Rui et Gabriel ont commencé le 1er juin 2015.

Fr. Gabriel Samba, op.

 

 

(13 juin 2015)