Le Ciel, c'est maintenant

Picture: 
Body: 

Homélie du frère Nicolas Burle pour la solennité de la Toussaint au couvent Saint-Albert de Montréal, vendredi 1er novembre 2013

Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu, chapitre 5 versets 1 à 12

Frères et soeurs,

Aujourd'hui nous fêtons la Toussaint. Tous saints! Tous élus! Voilà un slogan rêvé pour tous les candidats des municipales qui auront lieu ce dimanche au Québec! Mais alors que le but de tous ces candidats est le pouvoir, le but de notre vie est différent. Nous l'avons entendu proclamé sept fois par le Christ : Heureux ! Le but de notre vie sur terre est le bonheur. Voilà notre programme. Heureux les pauvres de coeur, les doux, ceux qui pleurent, ceux qui ont faim et soif de la justice, les miséricordieux, les coeurs purs, les artisans de paix, les persécutés pour la justice. Heureux êtes-vous tous!

A vrai dire ce programme est plus qu'un programme : il est la contemplation de Celui avec qui nous voulons vivre sur terre pour être avec lui pour toujours au Ciel. Les béatitudes sont la contemplation du Christ : Lui seul est pauvre de coeur, doux, pacifique, miséricordieux, persécuté jusqu'à la mort sur la croix. Lui seul est le seul Saint. Tous les saints que nous fêtons aujourd'hui nous le montrent bien : il est possible de vivre dans une amitié si profonde avec Dieu sur terre que l'on devient peu à peu l'image même du Christ pour les autres. Le saint, c'est celui qui voudrait que l'on ne voit que le Christ en lui. Ne renonçons jamais au désir de devenir un saint.

Dans cette marche vers le Ciel, nous ne sommes donc jamais seuls : les saints et les saintes ne sont pas seulement des modèles, ils sont nos alliés du quotidien. par leurs prières, par leur coeur parfaitement ajusté au coeur du Christ, nous recevons courage et force, sagesse et prudence, tendresse et bonté pour les autres. Car dans la communion des saints, tout le bien est commun. Frères et soeurs, qui sont vos amis du Ciel lorsque le chemin sur la terre vous paraît long? Car les saints et les saintes que nous aimons disent beaucoup des chrétiens que nous sommes.

Frères et soeurs, nous avons un programme, nous avons déjà des milliers et des milliers d'élus qui nous soutiennent de tout leur amour mais il nous manque un slogan pour mettre le feu au monde. Si nous le demandons à Dieu ce matin de tout notre coeur, si nous laissons Dieu être Dieu en nous lorsque nous recevrons le corps et le sang de Notre Sauveur, alors frères et soeurs : "Le Ciel, c'est maintenant !"