Le frère Bruno Cadoré, premier Maître de l’Ordre à visiter l’Ile de la Réunion

Picture: 
Le frère Bruno Cadoré, premier Maître de l’Ordre à visiter l’Ile de la Réunion
Body: 

« Première visite canonique d’un Maître de l’Ordre à la Réunion ». C’est en ces termes que les frères, les moniales et les laïcs dominicains ont exprimé leur joie d’accueillir le frère Bruno Cadoré à Saint-Denis, Ile de la Réunion, dans l’Océan indien. Le 87ème Maître de l’Ordre est arrivé à Saint-Denis le dimanche 20 décembre 2015, son socius pour l’Afrique, le frère Gabriel Samba, le jour suivant. Ils sont repartis le mercredi 23.

Cette visite a eu un caractère historique particulier. Car, en cette année du Jubilé des 800 ans de la confirmation de l’Ordre par le pape Honorius III, c’est au monastère des moniales dominicaines de Saint-Denis que le 86ème successeur de saint Dominique, le frère Bruno Cadoré a célébré, le mardi 22 décembre 2015, l’anniversaire de l’approbation de l’Ordre. Au cours de la messe nous avons prié de manière spéciale pour le frère Carlos Azpiroz Costa, ancien Maître de l’Ordre, dont l’ordination épiscopale comme Archevêque coadjuteur de l’Archidiocèse de Bahia Blanca en Argentine avait lieu le même jour. Après la messe, le Maître de l’Ordre a visité le monastère et pris le petit déjeuner avec les soeurs. Il s’est ensuite entretenu avec les moniales. La joie était débordante. Les photos souvenirs et le livre d’or garderont la mémoire de cette visite mémorable.

Avec les frères, le Maître de l’Ordre a eu des réunions communautaires et des entretiens individuels. Il a visité les lieux d’apostolat des frères et rendu une visite de courtoisie à Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de Saint-Denis. Dans la soirée du 22 décembre, trois activités ont marqué la célébration du jubilé du huitième centenaire de la confirmation de l’Ordre. Primo, la rencontre des laïcs dominicains avec le Maître de l’Ordre à 17 heures dans la salle paroissiale Don Bosco de la cathédrale de Saint-Denis confiée à la sollicitude pastorale des frères. Les laïcs ont voulu avoir des éclaircissements sur les questions cruciales abordées au synode sur la famille auquel le frère Bruno avait pris part. Secundo, les Vêpres solennelles à 18 heures dans la cathédrale, en présence de Mgr Gilbert. Tertio, la causerie du Maître de l’Ordre, à 19 heures, avec plus d’une centaine d’invités, dans la salle Don Bosco. Le frère Bruno a parlé de l’Ordre et sa mission aujourd’hui qui consiste à être « au service de la conversation de Dieu avec son peuple ». Il a ensuite souligné l’importance de la prédication qui trouve sa source dans la contemplation vécue à travers la prière, l’étude et la communion fraternelle. Pour le Maître de l’Ordre, le défi et la priorité de l’Ordre aujourd’hui c’est « la porte et l’envers». La soirée s’est terminée par un repas fraternel servi à tous les invités dans le jardin de la cure de la cathédrale où se trouve le couvent des frères.

Signalons qu’avant arriver à la Réunion, le Maître de l’Ordre qui revenait de la visite canonique à Malabo, Guinée équatoriale, s’est arrêté à Madagascar. Cette courte visite de 24 heures (la première aussi d’un Maître de l’Ordre) avait une grande importance au regard du désir de l’Ordre réaffirmé par les chapitres généraux, de voir la province de Toulouse déjà présente à l’Ile de la Réunion, de fonder à Madagascar où les frères assurent des missions ponctuelles. Le Maître de l’Ordre et son Socius pour l’Afrique ont été chaleureusement accueillis à Antananarivo par le frère Christophe Randriambolona (malgache) venu de Saint-Denis, les Soeurs Dominicaines Missionnaires de la Délivrande venues d’Antsirabé au centre de Madagascar, et les laïcs dominicains. Pendant ce bref séjour, le frère Bruno s’est entretenu avec les soeurs et les laïcs dominicains. Il a également rencontré le recteur de l’université catholique de Madagascar et son équipe, le secrétaire de l’Archevêque d’ Antananarivo (lui-même étant indisposé pour raison de santé). Il a aussi visité quelques lieux dont le village Akamasoa du père Pedro.

fr. Gabriel Samba, o.p.

 

(28 January 2016)