Le Monastère Santa Inès (Sainte Agnès) en Colombie

Subtitle: 
Monialibus n° 26 paru en 2012.
Picture: 
Body: 

La Communauté du monastère de Sainte Agnès a vu le jour en 1645 au centre de la cité de Bogota grâce à l’initiative d’un personnage séculier : Don Juan Clemente de Chávez, aidé par trois religieuses conceptionistes. La communauté changea une première fois de domicile en 1863, victime de l’interdiction de toute vie cloîtrée, signifiée aux communautés religieuses. Ainsi commençait un long exil : 11 religieuses partent vers le monastère de la Havane. Deux seules reviendront, 25 ans plus tard, restaurer la communauté agonisante. Elles élisent domicile dans une maison proche du siège originel que l’élargissement de l’avenue 10a devait faire disparaître quelques années plus tard.   

En 1948, la communauté dut faire face au coup du “9 avril” nommé “Bogotazo”. Elle fut obligée de fuir à cause de l’occupation violente des couvents. Une fois dispersée et totalement désorientée, elle finit par se réunir huit jours plus tard pour constater que le monastère de leurs voisines conceptionistes avait été incendié.

terrain pour le nouveau monastèreC’est ainsi que démarra la construction d’un nouveau bâtiment jouxtant notre monastère. Les fondations de ce dernier en souffrirent au point de provoquer la chute de certains murs ce qui obligea une nouvelle fois la communauté à se déplacer. Cette fois-ci, elle dut accepter l’hospitalité de Sœurs Dominicaines de la Présentation qui accueillirent la communauté pendant cinq ans dans une partie de leur Maison Centrale.

Au bout de cette période, les religieuses se procurèrent un bâtiment où loger grâce à la vente de leurs avoirs fonciers et à l’aide de bienfaiteurs. Il s’agissait d’une école tenue par les Sœurs Thérésiennes qui fut aménagé en Monastère. Nous avons fêté, le 28 octobre dernier, le 50ème anniversaire de ce déménagement.

Nous partirons bientôt vers une zone rurale faisant partie d’une agglomération proche. Il s’agit d’un très beau terrain. Nous rendons grâces au Seigneur de nous l’avoir réservé. Nous avons pu l’acquérir avec l’aide généreuse de notre ancien maître de l’Ordre, frère Carlos Azpiroz OP ainsi qu’avec le recours du Fonds pour les moniales. Merci encore à eux et aux monastères qui ont contribué à l’existence de ce fonds.

La communauté compte 17 religieuses. Dieu aidant, le 7 décembre nous placerons la première pierre de notre bâtiment “Santa Prédicación”. Ce processus a impliqué pour chacune d’entre nous, le renoncement, le changement de point de vue, l’abandon de notre intérêt propre pour accepter avec hauteur de vue – prête à la défendre et à la mettre en œuvre – l’opinion de la communauté qui est toujours la recherche du bien commun. Cela a été aussi l’occasion de réaliser un rêve longuement caressé, formulé pendant vingt ans par celles qui nous ont précédées sous le signe de la foi et par nous qui cheminons en essayant de le mener à bien pour la gloire de Dieu.

Monastère en construcitonNous recommandons cette œuvre à vos prières. A côté de votre soutien spirituel, un appui matériel serait le bien venue, selon vos possibilités. En effet, une longue période de construction nous attend et nous sommes obligées de libérer, en mai de l’année prochaine, le bâtiment actuel sans que le nouveau soit habitable. Nous cherchons, à l’heure actuelle, un logis de transition en attendant la réception de la nouvelle construction. Nous savons que Dieu bénit celui qui donne avec joie et ne se laisse pas dépasser en générosité.

En nous recommandant à votre intercession et en vous offrant la nôtre, nous rendons grâces pour cette occasion de partager ce rêve que Dieu a mis dans nos cœurs et que nous pensons pouvoir réaliser “pour notre bien et celui de toute la Sainte Église”

Vos sœurs du Monastère de Sainte Agnès de Montepulciano vous recommandent à la tendresse de Notre Père Saint Dominique et de la Reine des Prêcheurs. 

Youtube : Vidéo sur les travaux