Le Vicariat Général de la RD Congo est devenu une Vice-Province

Picture: 
Le Vicariat Général de la RD Congo
Body: 

Conformément aux recommandations du Chapitre général de Rome  en 2010 ordonnant un processus de réorganisation des structures du gouvernement de l’Ordre,  le Vicariat Général de saint Pie V de la R.D. Congo a entamé un processus de restructuration. Il a suivi rigoureusement la Feuille de route tracée par le Maître de l’Ordre, le frère Bruno Cadoré,  à la fin de la visite canonique de cette entité, en janvier 2012. Après quatre années d’accompagnement par la Curie généralice, le Vicariat Général de saint Pie V remplit les conditions requises par LCO 257 et 258 pour être déclarée vice-province.

C’est pourquoi, après avoir obtenu le consentement du Conseil Généralice,  le Maître de l’Ordre a déclaré  que le Vicariat Général de saint Pie V de la République Démocratique du Congo est désormais une vice-province jouissant de tous les droits et est tenue par les obligations d’une vice-province. 

Cette déclaration prend effet à partir de la date de sa promulgation, c’est-à-dire le 31 mai 2016, lorsqu’elle sera lue solennellement au cours de la messe d’action de grâce prévue à 16 heures, en l’église saint Dominique de Kinshasa.

Dans cette perspective, du 20 au 28 mai, il se tient successivement au couvent saint Dominique de Limete, Kinshasa, une réunion du conseil de formation, du conseil économique, et une session de formation des conseillers vicariaux, prieurs et supérieurs, pères maîtres et syndics. La session est animée par les frères Emmanuel Ntakarutimana, ancien Socius pour l’Afrique et Charles Ukwe, provincial du Nigeria et Ghana. Le vicaire général, le frère Justin Adriko a aussi prévu une réunion du  conseil vicarial et une conférence sur les attentes du processus de restructuration des vicariats généraux qui sera donnée par le Socius du Maître de l’Ordre pour l’Afrique, le lundi 30 mai à 17 heures.  

La nouvelle vice-province (qui n’est pas une nouvelle entité) couvre la totalité du territoire de la  République Démocratique du Congo (le deuxième plus grand pays d’Afrique). En effet, c’est le 17 janvier 1912 que les premiers dominicains Belges sont arrivés au Congo, plus précisément à Amadi, territoire de Poko, dans le nord du pays. En 1966,  le Maître de l’Ordre, le frère Anicet Fernandez  érigea cette entité en Vicariat Général du Congo. En janvier 2012, le Vicariat Général de saint Pie V a fêté le premier centenaire de la présence ininterrompue des dominicains au Congo, en présence du Maître de l’Ordre, le Bruno Cadoré.

A ce jour, la nouvelle vice-province de saint Pie V de la République Démocratique du Congo compte environ 70 frères engagés dans différents apostolats. Elle comprend six communautés dont trois couvents (Viadana, Isiro et Kinshasa) et trois maisons (Kisangani, Mbuji-Mayi et Kinshasa). Après la vice-province saint Augustin en Afrique de l’Ouest, le Congo devient la deuxième vice-province d’Afrique sur les huit entités dont compte l’Interafricaine (IAOP), à savoir : une province (Saint Joseph-Arisant du Nigéria et du Ghana), deux vice-provinces (Afrique de l’Ouest et RD Congo), un Vicariat Général (Afrique australe) et quatre Vicariats Provinciaux (Afrique équatoriale, Rwanda et Burundi, Afrique de l’Est, et Angola).

fr. Gabriel Samba, op

 

(23 mai 2016)