Les Dominicains en Afrique et le défi du témoignage prophétique

Picture: 
Dominican friars in South Africa
Body: 

L’Année de la Vie Consacrée interpelle les personnes consacrées à être des témoins prophétiques dans l’Eglise et dans le monde. Notre récente visite dans le vicariat général d’Afrique australe et dans le vicariat provincial du Rwanda et du Burundi (du 27 janvier au 8 février 2015), nous a permis de voir comment nos frères dominicains relèvent ce défi en cette Année de la Vie Consacrée.

Comme chaque année, les frères du Vicariat général d’Afrique australe ont tenu leur Assemblée annuelle au Centre spirituel La Verna, à Vandelbiljpark, au sud de Johannesbourg. C’était du 27 au 30 janvier 2015. Les frères ont réfléchi sur l’Année de la Vie Consacrée. Parmi les intervenants, le fr. Albert Nolan, un des aînés et éminent théologien qui a beaucoup travaillé sur la théologie contextuelle, a entretenu l’assemblée sur la Théologie de la Vie Consacrée. « Être des témoins prophétiques ». Voilà le sens de la théologie de la vie consacrée, a dit le fr. Nolan, en insistant sur la signification et le rôle du prophète : homme choisi par Dieu et non pas nommé ; il est mu par l’Esprit, il parle au nom de Dieu, entrevoit l’avenir et proclame un message d’espérance de la part de Dieu. Nos voeux de religion : pauvreté, chasteté, obéissance doivent « parler au monde », a insisté le fr. Nolan. Le renoncement, la mise en commun, l’amour inconditionnel et universel doivent nous conduire à la solidarité et au partage avec les pauvres. Les frères en Afrique du Sud essaient d’être des témoins prophétiques à travers leurs engagements apostoliques prophétiques : Radio Veritas, l’aide aux enfants pauvres, orphelins ou malades de Sida (projets Saint Martin de Porres Développement, Khuleleni), l’apostolat des sourds-muets et le ministère en paroisse . L’aumônerie de la Police est un autre lieu important où il y a besoin de vrai et fort témoignage prophétique, tant qu’il s’agit d’inculquer des valeurs éthiques et évangéliques, le respect des droits humains et la dignité de la personne. Dans ce milieu, on enregistre beaucoup de cas de suicides et de dépression. L’aumônier, notre frère Chaka essaie d’être témoin prophétique par son écoute attentive, le counseling et les célébrations liturgiques.

Au Burundi les frères cherchent à êtres témoins prophétiques à travers leurs projets apostoliques prophétiques comme le Centre Ubuntu qui est un « laboratoire d’analyse et d’action pour la promotion de la Paix et de la Réconciliation au Burundi et dans la région des Grands Lacs », le projet « Jeunesse providence AGAKURA » qui s’occupe des jeunes marginalisés. Présider la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme au Burundi (CNIHD) est assurément une mission et un témoignage prophétiques. Comme le souligne le frère Emmanuel Ntakarutimana, président de cette commission, « jouer le délicat rôle d’interface entre les institutions étatiques, les organisations de la société civile, les institutions et organisations internationales et la populations - cela demande un grand sens d’indépendance.» Parler des valeurs éthiques et évangéliques méconnues ou ignorées dans ces milieux est un vrai défi et un témoignage prophétique. Le frère Emmanuel souligne l’importance et l’impact des enseignements des prophètes comme Jérémie, Amos, Isaïe dans le contexte de son travail ; mais aussi dans la situation actuelle où le Burundi se prépare aux élections présidentielles et où on assiste à des arrestations, des emprisonnements et des violences. Dans son homélie du dimanche 1er février 2015, le frère Emmanuel a insisté sur le rôle du prophète, le veilleur qui entrevoit le jour nouveau et le porteur d’espérance.

Enfin au Rwanda où nous avons terminé notre visite, grande était notre joie de voir les frères sortir de la ville capitale de Kigali pour aller dans les périphéries. La nouvelle communauté de Nyagatare à l’Est du pays s’installe progressivement. En signe de solidarité et de partage avec les pauvres, les frères permettent aux paysans de cultiver gratuitement les quelques hectares de terre du couvent pour pouvoir nourrir leurs familles.

Au demeurant, la vie communautaire et la communion fraternelle dans nos couvents au Rwanda et au Burundi sont un témoignage prophétique fort dans ces pays marqués par les questions ethniques, les décennies de violences cycliques à connotations ethniques, le génocide de 1994. En cette Année de la Vie Consacrée, puissions-nous être des vrais témoins prophétiques et que nos voeux parlent vraiment au monde!

fr. Gabriel Samba, o.p.

 

(25 February 2015)