Les formateurs de l’IAOP ont tenu leur réunion à Yamoussoukro

Picture: 
IAOP Formators Meeting in Yamoussoukro
Body: 

Les pères maîtres des étudiants et des novices de l’Interafricaine (IAOP) se sont retrouvés au couvent saint Thomas d’Aquin de Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), dans la vice-province saint Augustin en Afrique de l’Ouest, pour leur réunion triennale, du 2 au 6 octobre 2016. Le thème de la réunion était : Le renouveau de la vie dominicaine en Afrique. Le frère Emmanuel Ntakarutimana, op, ancien socius du Maître de l’Ordre pour l’Afrique et ancien Coordinateur de l’IAOP était le modérateur de la réunion. Onze (11) pères maîtres de six entités sur huit dont compte l’IAOP ont pris part à cette réunion. Etaient également présents, le frère Vivian Boland, op, vicaire du Maître de l’Ordre et Socius délégué pour la formation initiale, et le frère Gabriel Samba, op, socius pour l’Afrique.

La réunion a commencé le dimanche 2 octobre par la célébration eucharistique présidée par le frère Gabriel Samba, dans la chapelle du couvent, avec la participation de toute la communauté et de quelques fidèles habituels. Dans son mot de bienvenue et de gratitude dans la salle André Léna, le Socius pour l’Afrique a souligné que cette réunion permet aux formateurs de faire connaissance les uns les autres, de partager les expériences de formation, débattre des questions de formation dans la région d’Afrique et d’être informés de la réalité de la formation dans l’Ordre. Il a également présenté le triple contexte d’une importance particulière dans lequel se tenait cette réunion de 2016 des formateurs de l’IAOP. Premièrement, le jubilé des 800 ans de la confirmation de l’Ordre des Prêcheurs et les 40 ans d’existence de l’IAOP. Deuxièmement, cette réunion vient juste après le chapitre général de Bologne qui a approuvé la nouvelle Ratio Formationis Generalis (RFG) et demandé au Maître de l’Ordre de nommer un socius pour la vie fraternelle et la formation. Troisièmement, la réunion a lieu après l’Assemblée générale de l’IAOP de Nairobi (Kenya) en 2014, qui avait réfléchi sur la formation initiale au niveau de l’Interafricaine et suggéré l’idée de noviciat commun.

Les formateurs ont largement débattu la question de la formation des formateurs en soulignant la nécessité d’avoir un lieu de formation propre à l’Ordre où les frères pourront acquérir une formation spécifiquement dominicaine. Ils ont réitéré le besoin particulier du soutien de la communauté de formation et des conseils local et provincial de formation. Enfin, il ont évoqué le problème de noviciat commun, d’harmonisation des programmes de formation des noviciats et des studentats, ainsi que le suivi des recommandations et l’accessibilité aux documents officiels de l’IAOP et de l’Ordre.

Le frère Vivian a présenté la version finale de la RFG approuvée par le chapitre général de Bologne et qui devrait être promulguée incessamment, dès que la traduction française sera finalisée. Il a insisté sur l’appropriation et la contextualisation de cette nouvelle ratio, en tenant compte des réalités spécifiques de chaque région, en l’occurrence les valeurs culturelles typiques africaines et les valeurs fondamentales de la vie dominicaine. Ainsi, les frères ont identifié des points de rencontre et de conflit entre les valeurs fondamentales des cultures typiques africaines et les valeurs fondamentales de la vie dominicaine. Le frère Vivian a aussi présenté les expériences de formations dans les autres régions de l’Ordre.

Les formateurs ont pris quelques résolutions. Ils ont demandé au Comité de Coordination de l’IAOP d’ajouter deux jours à leur réunion, et de réfléchir à la possibilité d’une formation longue de deux ou trois semaines, voire même un mois. Ils ont exprimé le besoin d’avoir un Forum des formateurs de l’IAOP sur Atrium où ils pourront trouver les documents nécessaires. La prochaine réunion des formateurs aura lieu en 2019, tandis que la Semaine des étudiants de l’IAOP se tiendra à Luanda (Angola), en juillet 2017. Il portera sur la communication et sera animée par le Promoteur général pour les médias.

La réunion a pris fin le 5 octobre. Le 6 octobre les participants ont visité la basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, et le 7 octobre ils ont rejoint le Maître de l’Ordre, le frère Bruno Cadoré pour célébrer la fête de Notre Dame du Rosaire dans cette magnifique basilique, avec les Equipes du Rosaire.

fr. Gabriel Samba, op.

 

(17 novembre 2016)