Les Moniales

Body: 

En 1206 saint Dominique réunit dans l'église Sainte-Marie de Prouilhe quelques jeunes femmes qu'il avaient converties et délivrées de leur éducation cathare. Cette première fondation de religieuses contemplatives dominicaines attire aujourd'hui encore des femmes souhaitant vivre selon la description que donnait Jourdain de Saxe au treizième siècle : « Ces servantes de Dieu continuent d'offrir un culte agréable à leur Créateur et mènent, dans une sainteté vigoureuse et la pure clarté de leur innocence, une vie qui leur est salutaire, exemplaire aux autres hommes, plaisante aux anges et agréables à Dieu ».

Marie-Dominique Chenu disait qu'il y a deux portes pour entrer dans l'Ordre : celle de l'appel à la vie contemplative et celle de l'appel apostolique. C'est vrai même pour les moniales. Il en est qui choisissent le monastère pour y trouver la prière continuelle, la pureté du cœur, l'attention totale au mystère de Dieu et qui découvrent ensuite par la familiarité avec saint Dominique la miséricorde et l'intense intercession pour les hommes que Dieu aime.

D'autres veulent servir leurs frères et leurs sœurs en humanité, leur ouvrir les chemins de la foi, puis découvrent qu'un des meilleurs moyens de s'approcher de cet idéal est de s'offrir tout entières dans la prière, le silence, père des Prêcheurs, sans chercher aucune œuvre particulière sinon de « croire en Celui que le Père a envoyé ».

Par leur vocation, et telles que voulues par saint Dominique, les moniales sont le coeur de l'Ordre et mettent en lumière de façon radicale cette grâce de la contemplation qui est la source même de la vie apostolique itinérante initiée par saint Dominique. Solidaires de la mission de leurs frères prêcheurs et de celle de toute la famille dominicaine, les moniales veulent accompagner de leur prière « la Parole qui ne retourne pas à Dieu sans avoir accompli son œuvre ». Cette contemplation s'enracine à la fois dans le silence et la prière liturgique, dans le quotidien de la vie partagée, mais aussi dans la méditation et l'étude assidue de la parole de Dieu, à la lumière des grands courants théologiques et spirituels. (Source : Duval, André. Dominicaines moniales de l'Ordre des Pêcheurs. C.I.F. Éditions, Paris. 1993.)

 
Certains monastères dominicains sont placés sous la juridiction directe du Maître de l'Ordre, d'autres sous la direction d'une province des frères, d'autres encore dépendent de l'évêque du lieu.
 
    

     

 

Maintenant sur le Web Dominicain

Costantino Mamo, OP
Il y a 0 s
Kieran Healy, OP
Il y a 0 s
Judith Anne O'Sullivan, O.P.
Il y a 0 s
Mary Ellen Green, O.P.
Il y a 0 s
Magdalen Coughlin, O.P.
Il y a 0 s
Beth McCormick, O.P.
Il y a 3 heures 46 min
Monjas Dominicas Contemplativas
Il y a 4 heures 46 min