Les moniales dominicaines d’Afrique ont tenu leur réuniontriennaleà Douala

Picture: 
Les moniales dominicaines d’Afrique
Body: 

Les prieures et les déléguées de l’Union des Monastères d’Afrique de l’Ordre des Prêcheurs (UMAOP) ont tenu leur réunion triennale, du 23 au 30 septembre 2016, au monastère du Rosaire et de saint Dominique de Douala (Cameroun). Les participantes sont venues des monastères de Karen (Kenya), Rwenza (Burundi), Kabwe (Zambie), Bambui (Cameroun), Douala (Cameroun) et les Soeurs de l’Adoration d’Ilorin (Nigeria). Etaient également présents, le promoteur général des moniales, le frère Valero Cesar, ainsi que le Socius du Maitre de l’Ordre pour l’Afrique, le frère Gabiel Samba. Le frère Bertrand Ndjana Tsanga du Vicariat d’Afrique équatoriale a fait un excellent travail comme traducteur pendant la réunion.

En attendant l’arrivée des frères Valero et Gabriel qui sont venus le 24 et 25 septembre, respectivement, les moniales ont réfléchi ensemble sur la récente Constitution Apostolique “Vultum Dei Quaerere sur la vie contemplative féminine” du pape François. La réunion a officiellement commencé le 25 septembre avec le mot de bienvenue de la soeur Marie Juliette Kilanir, Coordinatrice et représentante de l’UMAOP. La soeur a ensuite informé les participantes de certains événements qui ont eu lieu depuis sa nomination comme coordonnatrice de la Région, en mars 2013 par le Maître de l'Ordre, le frère Bruno Cadoré; soulignant également certains défis auxquels la région est confrontée. Outre les réunions annuelles de la Commission internationale des moniales, (CIM), elle a été invitée à l'Assemblée générale de l’Interafricaine (IAOP) en 2014 à Nairobi (Kenya). En 2015, à la demande du Maître de l’Ordre, elle a visité les Soeurs de l’Adoration d’Ilorin au Nigeria, qui sont dans le processus d'être intégrées dans l'Ordre. Elle a également participé au Chapitre général de Bologne, en juillet dernier.

Avant de passer aux rapports des monastères, le promoteur a expliqué certaines réalités concernant nos monastères et leur manière d'être autonomes. Dominique n'a jamais conçu l'autonomie, a affirmé le frère, pour transformer les monastères en îles vivant côte à côte, mais comme des verres en communication. Le Promotor nous a ainsi invités à développer une forte communion fraternelle. Pendant cette réunion nous avons réfléchi entre autres sur les aspects suivants de notre vie: les vocations, la formation - initiale et continue, le document sur la formation de la CIM, et comment collecter les fonds pour le fonctionnement de l’UMAOP. Afin de mieux suivre nos résolutions et de traiter les questions urgentes avec diligence, nous avons mis en place un petit comité composé de Sr. Marie Juliette Kilanir, la coordonnatrice, comme présidente, Sr. Mary Martin, l'économe (Kenya) et Sr. Thérèse Claire, la secrétaire (Cameroun), comme membres. Il a également été confié au comité, la tâche de rédiger certains éléments pour le fonctionnement de l’UMAOP. Nous avons aussi longuement discuté sur l'évaluation du projet du monastère de Senekal (Afrique du Sud) qui a été confié à la région d'Afrique, sous la responsabilité du monastère de Karen, et relocalisé maintenant en Zambie. Par ailleurs, la soeur Joyce Rita a été nommée archiviste de la région. Sa tâche est de rassembler les archives de l’UMAOP dispersées dans différents monastères et de les organiser dans le nouveau monastère de Kabwe. Enfin, les soeurs ont été encouragées à communiquer et à écrire des articles dans Monialibus.

Pour des raisons pratiques, les soeurs ont décidé d'insérer la célébration du jubilé des 800 ans de la confirmation de l’Ordre des Prêcheurs dans l'ordre du jour de la réunion. Ainsi, le 29 Septembre, nous avons commencé la journée avec l'adoration du Saint-Sacrement, suivie d'une causerie sur le jubilé animée par le frère Gabriel Samba. Sa réflexion nous a rappelé le thème du jubilé, comme l'a souligné le Chapitre général de Trogir, "Envoyés pour prêchez l'Evangile», avec les questions suivantes: « Par qui sommes-nous envoyés ? A qui sommes-nous envoyés ? Avec qui sommes-nous envoyés ? Qu’apportons-nous avec nous ? » Le frère Gabriel nous a aussi rappelé la double orientation et la double approche du jubilé. La messe du jubilé était présidée par le frère Valero. Ont pris part à cette messe, les frères de Yaoundé et Douala, certains laïcs dominicains, les jeunes de la jeunesse dominicaine et les amis de la communauté d'accueil. La prochaine réunion de l’UMAOP aura lieu en 2019 au monastère de Kabwe, en Zambie.

Sr. Therese Claire op.

 

(17 octobre 2016)