LES MYSTERES DE FATIMA, une lecture christocentrique des apparitions de Notre Dame

Subtitle: 
BREVE SITUATION GEOGRAPHIQUE ET CONTEXTE
Picture: 
Body: 

 

  1.  

Fatima, une ville paisible qui ne vibre rien qu’au rythme tant de l’Eglise Catholique Romaine qu’à celui des apparitions, se trouve au Portugal à une centaine des kilomètres de Lisbonne. On peut y voir en ses quatre coins, dans des boutiques et magasins, des objets liturgiques et des objets de souvenir ayant trait aux apparitions de Notre Dame, avec un son de cloche qui retentit aux oreilles plusieurs fois pendant la journée et qui embrase toute la ville au rythme des « AVE MARIA ».

C’est en 1917 que de nombreuses apparitions ont eu lieu à Fatima dans un contexte de guerre, à savoir la guerre mondiale (1914-1918). La Vierge est apparue six fois et a confié plusieurs secrets aux voyants, surtout à Lucie.

 

  1.  NOTRE PRESENCE A FATIMA DANS LE CADRE DE LA RENCONTRE DES PROMOTEURS DU ROSAIRE DE L’ORDRE DES PRECHEURS

I.1 LES FRERES PROMOTEURS

Plusieurs frères, membres de l’Ordre des Prêcheurs ont été conviés à prendre part à une rencontre des promoteurs du Rosaire à Fatima. Cette dernière a coïncidé avec la clôture du Centenaire des apparitions de Notre Dame à Fatima en 1917. Nos sœurs moniales de Fatima nous ont, à cet effet, réservé un accueil exceptionnel et ont mis à notre disposition plus que ce qu’il nous fallait pour la réussite de ladite rencontre.  Autour du Maître de l’Ordre des Prêcheurs Bruno CADORE se sont réunis les frères :

  1. Louis Miguel GARCIA (Promoteur Hispania)
  2. Daniel STADTHERR (Promoteur Teutonie)
  3. Thomas SKEATS (Promoteur Angleterre)
  4. Nicola Leopold NOSO (Promoteur Croatie)
  5. José Carlos VAZ LUCAS (Promoteur Portugal)
  6. John Hyacinth WALSH (Promoteur Irland)
  7. Said LEON AMAYA (Provincial P. Colombie)
  8. Ivan Fernando MEJIA CORREA (Promoteur P. Colombie)
  9. Louis Edouardo QUIMUNA (Promoteur VP. Equateur)
  10. Jorge Alberto MOLINA (Promoteur P. Argentine)
  11. Roland D. MACTAL (Promoteur P. Philippines)
  12. Aimé-Marie KAVUL (Promoteur VP. Saint Pie V de la RDC)
  13. Alan Jan DELY (Promoteur P. Slovaquie)
  14. Paul DAGO N’DJEMEHISSA (Aumônier EdR VP. Af. Occidentale)

N.B : Et le frère Louis-Marie ARINO-DURAND, promoteur du Rosaire sortant qui nous a présenté le nouveau promoteur du Rosaire dans l’Ordre en la personne du Frère Christopher EGGLETON

I.2.   QUELQUES IMAGES D’ACCUEIL DES PROMOTEURS DU ROSAIRE

 

                  La communauté des sœurs moniales dominicaines de Fatima

 

 

 

 

Esplanade de Fatima : Pèlerinage du groupe des Promoteurs du Rosaire conduit par le Promoteur Général sortant de l’Ordre, le frère Louis-Marie DURAND en vue de pénétrer les mystères de Fatima

 

A l’esplanade de Fatima autour du Maître de l’Ordre et du nouveau Promoteur Général du Rosaire en Chape la veille de la Clôture du centenaire de Fatima

 

 

Pèlerinage sur le lieu des apparitions : Ici le lieu de la première apparition de Notre Dame aux enfants

 

 

Le groupe de promoteurs du Rosaire invité chez les sœurs dominicaines de Fatima pour un repas autour du Maître de l’Ordre après la messe de clôture du Centenaire de Fatima. 

 

  1. MYSTERE DE FATIMA, UNE HISTOIRE ACTUELLE OU DEPASSEE 

 

                                                   Message de Notre Dame de Fatima

II.1.  LE MESSAGE DE FATIMA

                   « Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pêcheurs » reste le message phare et toujours actuel de Notre Dame à nous ses enfants d’aujourd’hui comme il l’a été au temps de Jacinthe, François et Lucie. Aujourd’hui plus que hier le monde est déchiré par des confits et des guerres interminables qui sont un témoignage palpable de manque de foi en Dieu et de charité (surtout l’amour du prochain) de la part de l’homme qui voudrait effacer totalement Dieu partout et en tout. De plus en plus, avec le développement de la science en général et de la technologie en particulier, l’homme croit tenir son destin en main et être le maître de sa propre vie ainsi que de son univers. Tout est donc permis à cet homme pourvu qu’il vive lui-même une paix dérisoire ; il peut ainsi, s’il le faut, disposer de la vie des autres pour autant que son pouvoir le lui permette. En effet, chaque personne est en quête du bien-être personnel sans se soucier de celui de l’autre à tel enseigne que la haine a pris la place de l’amour, l’égoïsme celui de la charité, le mal celui du bien ; bref Satan celui de Dieu. L’on fait donc fi de la Parole de Dieu, qui est constamment devant nous et qui nous interpelle : « Celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais celui qui perd sa vie à cause de moi la sauvera » (Mc 8 :35).

            Les apparitions de notre Dame à Fatima sont une sonnette d’alarme à l’endroit du genre humain qui s’est éloigné de Dieu. C’est une expression par excellence de la miséricorde de Dieu, Dieu qui comme toujours est celui qui va à la rencontre de l’homme dans son égarement. En effet, Dieu se présente comme celui qui est et reste fidèle à l’alliance conclue avec son peuple, une alliance d’amour essentiellement. C’est au nom de cet amour qui l’a jadis conduit à accueillir en croix une mort atroce, qu’il multiplie jusqu’à nos jours des démarches pour le salut de l’humanité. C’est, sans aucun doute, dans ce contexte que s’inscrivent les apparitions de Fatima qui se veulent être un appel pressant et plein d’amour à la conversion. C’est ainsi que Notre Dame s’adresse aux enfants en ces termes : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels Il est offensé et en supplication pour la conversion des pécheurs ? » Et cette sollicitation, Marie vous l’adresse aussi, vous qui lisez ces lignes en ce moment et à tout autre lecteur potentiel d’aujourd’hui et de demain. A l’offrande de nos souffrances, nos sacrifices, nous sommes également invités à réciter chaque jour le rosaire pour obtenir la paix en ajoutant les prières que nous mentionnons dans les lignes qui suivent.

 

 

II.2. L’APPARITION DE L’ANGE DE FATIMA

                                 

                     L’apparition de l’Ange de Fatima « l’Ange de la paix » a précédé les six apparitions de Notre Dame. Celui-ci apparaît avec le Corps et le Sang du Christ  comme on peut le remarquer sur l’image ci-haut. C’est donc une annonciation desdites apparitions où le « Christ » est au centre et uni à sa Mère. Autrement dit, ces apparitions qui semblent mettre la Vierge en exergue sont un lieu d’exposition du Christ lui-même, d’un Dieu épris de miséricorde, avec un cœur maternel, vis-à-vis de son peuple. Comme à l’annonciation, à travers les mystères de Fatima c’est le Christ qui nous est présenté par le biais de l’ange et attire l’humanité à un acte de contrition pour les outrages vis-à-vis du Cœur Sacré de Jésus et du Cœur immaculé de Marie.

                     Cependant, il sied de souligner ici que le fait que comme à l’annonciation Dieu ait envoyé son ange à Fatima avant les apparitions de Notre Dame, attire notre attention et intrigue notre compréhension. A voir de près la prière que l’ange apprend aux enfants on peut comprendre quelque chose.

La prière que l’ange de la paix apprit aux enfants :

 « Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous

aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne

croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas

et qui ne Vous aiment pas. »

Ayant dit cela trois fois, il se releva et dit :

  “Priez ainsi. Les Cœurs de Jésus et de Marie sont

attentifs à la voix de vos supplications.” »

 

« Très sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit,

je Vous adore profondément et je Vous offre le très

précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus-

Christ, présent dans tous les tabernacles de

la Terre, en réparation des outrages, sacrilèges

et indifférences par lesquels Il est

Lui-même offensé. Et par les mérites infinis

de son Très Saint Cœur et du Cœur

Immaculé de Marie, je Vous demande la

conversion des pauvres pécheurs. »

Force est de constater que, comme à l’annonciation, c’est Dieu lui-même qui associe Notre Dame au salut de l’humanité à travers l’apparition de l’ange. Cette réalité apparaît, comme à l’annonciation, dans plusieurs circonstances de la vie du Christ entre autres, aux noces de Cana où le Christ étanche la soif des convives par l’intervention de sa Mère ; à la croix où il confie l’Apôtre jean et donc toute l’humanité à Marie. A travers l’Eucharistie, le Corps et le Sang du Christ que l’Ange nous présente et auxquels nous communions, c’est le Christ miséricordieux qui vient à la rencontre de l’humanité déchue pour la mener à la vie. Ainsi, après adoration les trois enfants vont communier au Corps et au Sang du Christ pour rendre toujours actuelle cette parole qui dit : « Celui qui ne mange pas mon Corps et ne boit pas mon Sang n’aura jamais la Vie éternelle » (Jn 6:54). Nous ajoutons : celui-ci sera incapable de suivre le Christ déjà ici-bas parce qu’il n’aura pas de force en lui. Voilà qui prépare les trois voyants à avoir la force nécessaire susceptible de leur permettre de pénétrer les mystères divins et de coopérer activement à l’œuvre du Salut. Ils sont donc suffisamment outillés comme les disciples après l’effusion du Saint Esprit.

 

 

 

 

 

II.3. LES EFFETS DES APPARITIONS DE NOTRE DAME

 

De gauche à droite les enfants voyants de Fatima : Jacinthe, Lucie et François lors de la vision de l’enfer.

 

                        Le Christ qui s’est offert en croix, est celui qui poursuit son œuvre dans les apparitions de Fatima ; et ici comme toujours il voudrait nous associer à ladite œuvre ensemble avec sa mère. C’est ainsi que Notre Dame sollicite la disponibilité des enfants voyants pour le sacrifice en vue de la conversion et du pardon des pécheurs. La Vierge n’hésitera donc pas de montrer la vision de l’enfer aux enfants, laquelle vision a plongé ces derniers dans une peur indescriptible. Les apparitions de Fatima sont un appel à l’intégration de la dimension « Sacrifice » pour la conversion des pécheurs. C’est pourquoi elle formule cette demande aux enfants : « Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, en particulier quand vous aurez fait quelque sacrifice : O Jésus, c’est pour l’amour de Vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation pour les péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. »

 

Il sied de constater avec beaucoup d’étonnement mais aussi d’émerveillement la manière dont les enfants se sont imprégnés de cette réalité après que la Vierge, qui elle-même Corédemptrice, les ait appelés à collaborer à l’œuvre de son Fils. Voici les paroles de l’Ange aux enfants : « De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en réparation pour les péchés qui L’offensent et en supplication pour la conversion des pécheurs. Vous attirerez ainsi la paix sur votre patrie. Je suis son ange gardien, l’Ange du Portugal (Ange de la paix). Surtout, acceptez et supportez avec soumission la souffrance que le Seigneur vous enverra ». Aussi pour le salut des âmes a-t-il appris aux enfants la prière suivante : « Quand vous récitez le chapelet, dites après chaque mystère : O mon Jésus, pardonnez-nous, préservez-nous du feu de l’enfer, emmenez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui en ont le plus besoin ».

 

  1. L’ORDRE DE SAINT DOMINIQUE ET LE ROSAIRE AUJOURD’HUI

                        Une question mérite d’être posée de prime à bord : Quelle est la place du Rosaire dans la vie du Prêcheur ? Ou bien, le Rosaire garde-t-il sa place de choix dans l’apostolat dominicain ? De nos jours, tout le monde porte et prêche le Rosaire, quelle doit être la particularité dominicaine ?  

                        En effet, l’équipe de promoteurs du Rosaire a relevé le fait que l’apostolat du Rosaire n’intéresse pas beaucoup de frères, si bien que nombreux d’entre eux ne le portent même pas. Le maître de l’Ordre a rappelé à l’intention des promoteurs que le Rosaire fait depuis toujours partie intégrante de la Prédication dominicaine jusqu’à émettre le vœu de voir les promoteurs du Rosaire faire partie  du Conseil de formation dans leurs entités respectives. Force est de souligner que l’Ordre des Prêcheurs, depuis son fondateur, entretient une relation particulière avec le Rosaire, raison pour laquelle est présente l’Icône de Saint Dominique dans la Basilique où reposent les voyants à Fatima.

 

III.1. LE ROSAIRE DANS LA VICE- PROVINCE SAINT PIE V

                        Aujourd’hui plus que jamais la promotion de la dévotion mariale en général et de l’apostolat du Rosaire en particulier s’imposent au Prêcheur de la Vice-Province Saint Pie V d’autant plus que c’est un terrain d’apostolat dominicain qui demeure encore vierge. Ceci est d’autant plus vrai que le Rosaire constitue pour le dominicain un domaine de prédication vivante et animée de l’Evangile du Christ. C’est ici qu’il faut saluer l’idée de création des Sanctuaires à travers la Vice-Province, notamment à Kinshasa (MANGENGENGE), à Mbuji Mayi et à Kisangani  (Concession PK8). D’ailleurs, selon notre tradition, le Rosaire est le résumé de l’Evangile.

                        En effet, ceci est une réalité dans plusieurs communautés de l’entité. Ainsi, à Kinshasa, un groupe de chrétiens qui va grandissant récite le Rosaire tous les lundis à 16 heures suivi des enseignements en rapport avec la dévotion mariale. A Kisangani, depuis deux ans un groupe nommé « les amis du Rosaire » récite le Rosaire tous les mardis et les vendredis avec la particularité que le vendredi la récitation est suivie des enseignements sur la dévotion mariale ainsi que d’une célébration eucharistique.

 

III.2. QUELQUES ACTUALITES DE LA DEVOTION DANS LA VICE-PROVINCE

  1. Installation de Notre Dame à Kisangani

     

                        L’installation de Notre Dame de Fatima à Kisangani a été pour nous une visite de la Vierge Marie à ses enfants comme elle l’a faite jadis à Cana sur invitation des convives, et en ce dernier siècle à Fatima. Notre Dame a toujours été dispensatrice des grâces, et donc la savoir parmi nous est une occasion de rendre grâce à Dieu qui nous envoie sa servante pour nous réconforter.

                        En effet, selon le témoignage de Maria Valtorta, dans « Rosaire évangélique médité », la présence de Marie à Cana fut porteuse de beaucoup de joies. Avant de leur obtenir du bon vin auprès de son Fils, elle a rendu d’énormes services importants pendant que tout le monde fêtait. Et à Fatima, les apparitions de Notre Dame ont conduit à la fin de la guerre mondiale (1914-1918). Ainsi, dans sa conversation avec les enfants, Notre Dame dit : « Priez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre». C’est le message que la Vierge apporte à ses nombreux enfants congolais qui souffrent des guerres interminables et qui continuent à causer des dégâts.

 

  1. Perspective d’avenir

Avec les groupes des amis du Rosaire, des tertiaires dominicains, de la jeunesse dominicaine de la dévotion mariale, nous projetons d’organiser des pèlerinages aux mois de Mai, Août, Octobre et Décembre dans la concession dominicaine située à au point kilométrique 8 (PK8).

 

 

Fr. Aimé-Marie Bonaventure KAVUL, O.P

Pour la promotion du Rosaire