Les psaumes, une prière chrétienne?

Subtitle: 
par le frère Francis Marneffe op
Picture: 
Body: 

La prière chrétienne ne comporte aucune formule magique, et se présente comme un texte dont on peut clairement exposer le sens.en référence à la pensée de son fondateur Jésus, et en conformité avec les différents aspects du mystère chrétien. Dans ce sens, pour ne pas imposer aux fidèles des textes difficiles à comprendre ou  à intégrer, l’Eglise n’hésite pas dans les psautiers ou bréviaires officiels à supprimer certains passages des psaumes ou à  les mettre en italique ou entre crochets.

Ensuite toute prière chrétienne reçoit sa spécificité chrétienne de la médiation et de l’intercession du Christ, les psaumes pouvant aussi bien s’adresser au Christ ( »’Dieu viens à mon aide ! »)  ou être chantés à Dieu par la médiation de Jésus, ou encore  être priés par Jésus lui-même ou avec lui.  D’où une certaine christianisation des psaumes, ou leur revêtement chrétien , même s’ils ne sont jamais modifiés textuellement, sauf dans les antiennes ou les répons [que le bréviaire propose]. De fait, avec saint Augustin, on peut « entendre  dans  tous les psaumes la voix du Christ, soit qu’elle chante ou qu’elle gémisse, qu’elle se rejouisse dans l’espérance,  ou qu’elle soupire dans la situation présente. »

Enfin, la prière chrétienne n’est prière que par la foi et l’espérance de celui qui prie, et non par la seule valeur d’un texte qu’on ne ferait que répéter. Comme pour tout texte de l’Ecriture, les psaumes deviennent parole de Dieu par leur proclamation ou leur chant par les croyants et l’interprétation qu’ ils en font, par exemple, l’interprétation que leur suggère l’Eglise par la  proposition de l’antienne [ que nous ne donnons pas sur ce site]. De toute façon, les psaumes ne prennent leur valeur pleinement chrétienne que par une transposition symbolique ou métaphorique constante, transposition qui nous  permet de passer de l’Ancien Testament au Nouveau.

Il est donc laissé à votre liberté et à votre foi de chrétienne  d’  »accomplir » les psaumes que vous chantez au coeur de l’Eglise, pour la gloire de Dieu et  la croissance du Corps du Christ.

« La prière chrétienne n’est prière que par la foi et l’espérance de celui qui prie, et non par la seule valeur d’un texte qu’on ne ferait que répéter. » Une conviction qui vient sans doute vous ouvrir à quelques réflexions que nous vous invitons à partager sur le blog !