l'Étude et l'enseignement

Body: 


Les Dominicains ont toujours considéré l’étude comme faisant partie intégrante de leur vocation. Dès la fondation de l’Ordre et les efforts missionnaires déployés par saint Dominique auprès des catholiques en difficulté du sud de la France, les Dominicains ont réalisé que la proclamation de l’Evangile demandait une connaissance approfondie de l’Ecriture sainte et de la Tradition chrétienne. Ils ont également pris conscience de la nécessité de présenter la foi de façon persuasive et enthousiasmante pour l’esprit. En conséquence, Dominique envoya ses frères dans les universités naissantes de l’époque, à Paris, Bologne et Oxford, pour se former, puis enseigner. Ils obtinrent ainsi l’expérience nécessaire pour servir l’Eglise comme prédicateurs charismatiques de la Parole de Dieu.

L’étude dominicaine a donc toujours pour buts la prédication, l’enseignement et le salut des âmes. Elle a cependant aussi un caractère contemplatif. Les Dominicains croient, en effet que, par la méditation quotidienne de l’Ecriture sainte, par la confrontation avec les grandes questions de la philosophie et par l’attention portée au monde qui nous entoure, on accède plus profondément à la vérité, Veritas, et à une connaissance personnelle de Celui qui est la Vérité elle-même, notre Seigneur Jésus Christ. Parce que l’étude nous guide vers à la prière et que la prière pour les autres nous conduit à l’étude, les Dominicains croient que la prédication et l’enseignement sont de réelles occasions de rencontrer la Grace de Dieu.

Cette approche dominicaine de l’étude est demeurée au cœur de la spiritualité de l’Ordre depuis près de huit cents ans. Notre contribution à la mission de prédication de l’Eglise est attestée dans la vie et l’œuvre de ces luminaires que furent saint Thomas d’Aquin, saint Albert le Grand, sainte Catherine de Sienne, saint Vincent Ferrier et Francisco de Vitoria. Cette tradition fut encore vivace au XXème siècle, avec des figures comme les pères Marie-Joseph Lagrange, Herbert McCabe, Marie-Dominique Chenu, Yves Congar, Santiago Ramirez, Emilio Sauras, et Edward Schillebeeckx.

De nos jours, l’Ordre Dominicain honore cet engagement à l’étude de haut niveau au service de l’Eglise à travers des institutions universitaires comme la Commission Léonine à Paris, l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem (EBAF), les universités pontificales Saint-Thomas-d’Aquin à Rome et Santo-Tomas à Manille, le groupe de travail Espace, l’Institut d’études orientales (IDEO) au Caire et l’université en ligne Domuni. L’Ordre soutient également beaucoup d’autres institutions de réputation internationale. De nombreux Dominicains assument une mission d’enseignement et de recherche dans les facultés de théologie et de philosophie de par le monde.

     

 

Maintenant sur le Web Dominicain

Megan McElroy OP
Il y a 0 s
Kieran Healy, OP
Il y a 0 s
Mrs. Maria Curtis, OP
Il y a 0 s
Kathleen Gallagher, OP
Il y a 0 s
Ruth Anne Henderson, O.P.
Il y a 0 s
Br. Stephen Ruhl, O.P.
Il y a 6 heures 33 min