NOUVELLES DE BUJUMBURA

Picture: 
NOUVELLES DE BUJUMBURA
Body: 

Cher frère,

J'imagine que vous pensez à nous suite à la situation que sévit au Burundi ces jours-ci. En fait toute la situation est reportée par les médias de partout et à chaque heure. Pour notre communauté, tout a commencé hier{mercredi 13 mai} vers 13h10, après le repas de midi. Alors que les manifestations contre le troisième mandat de l'actuel président étaient dans {leur} troisième semaine, un général de l'armée déclara avoir destitué le président et son gouvernement. Après cette déclaration, les manifestants ont crié de joie, chanté la victoire et remercié les militaires pour les avoir libérés. Mais cela n'a pas duré longtemps puis que craignant le retour du président, les militaires ont annoncé avoir décidé la fermeture des frontières et l'aéroport de Bujumbura. La ville était calme jusque vers 2h00 du matin. Nous avons entendu le bruit des armes jusque vers 8h00 du matin. J'ai pu aller célébrer l'eucharistie chez les soeurs de Calcutta.

Mais jusqu'à 13h la ville était calme et déserte {ce jeudi 14 mai}. De 13h à 15h40 il y a eu des combats autour de la Radio et TV national. Nous venons célébrer la messe de l'Ascension sans aucun fidèle de l'extérieur. Les magasins et banques sont restés fermés toute la journée et même le marché. Tous les frères sont bien à la maison, {le fr.} Emmanuel {Ntakarutimana} est en Tanzanie, {les frs.}Népo et Bénjamin qui sont à Kigali. La journée se termine sur l'incertitude puis que les radios privées locales n'émettent plus. Donc, je vous demande de prier pour le Burundi.

Fraternellement
Sixbert Hategekimana, op
 
 
 
(18 mai 2015)