Ouvre-toi afin de proclamer la foi!

Subtitle: 
Homélie du frère Nicolas Burle, dimanche 6 septembre 2015
Picture: 
Ouvre-toi afin de proclamer la foi!
Body: 

Peut-être êtes-vous sur-motivés par la rentrée ? Vous avez pris de nombreuses bonnes résolutions : je vais prier plus, je vais faire du sport, je vais arrêter de dire du mal de mon prochain, je vais me remettre à lire des romans, je vais m’organiser mieux pour faire plus et mieux. Et, pourquoi pas même, vous souhaitez en faire plus cette année pour Jésus en étant enfin un bon disciple.

Alors prenons un temps de respiration, aujourd’hui ce n’est pas nous qui faisons quelque chose pour Jésus mais c’est lui qui fait quelque chose pour nous. Ou plutôt c’est lui qui a déjà fait quelque chose pour nous il y a très longtemps, si longtemps que nous ne nous en souvenons plus en général. Et pourtant ce jour est le plus important de notre vie, le jour où tout a commencé avec Dieu dans notre vie. Le jour de notre baptême, juste avant de nous baptiser, le prêtre a touché de sa main nos oreilles puis nos lèvres en disant :

« Effata : ouvre-toi afin que tu proclames la foi que tu as entendue pour la louange et la gloire de Dieu »

« Ouvre-toi » : parce que Dieu nous a appelé le premier et il ne nous a pas seulement appelés mais son cri a brisé notre surdité. Nous entendons la Parole de Dieu chaque jour et chaque dimanche mais l’écoutons nous ?

« Ouvre-toi » pour écouter vraiment, profondément, sincèrement la Parole de Dieu. Un de mes frères se plaint souvent en disant : « À quoi reconnaît-on un catholique ? C’est un chrétien… qui ne lit pas la Bible ! » Avez-vous déjà lu un évangile au complet ? Et si vous n’aimez pas lire, sachez qu’il existe sur Internet de très bonnes versions audio de la Bible. Comme cela vous pouvez être évangélisés même durant votre jogging de rentrée. Lire au moins un évangile au complet pour suivre Jésus à la trace, pour découvrir que Jésus est toujours plus grand et plus beau que toutes les petites images que nous nous faisons de lui.

« Ouvre-toi afin que tu proclames la foi que tu as entendue » : la foi que tu as entendue !

En souvenir de notre baptême, cela devrait être pour nous une joie quotidienne de nous rappeler que des chrétiens nous ont transmis la foi. Nous sommes croyants parce que des chrétiens nous ont parlé de Jésus : nos parents, nos amis, nos catéchistes, nos prêtres,… et toutes ces rencontres improbables avec des inconnus qui nous ont dit qu’eux aussi avaient quelqu’un dans leur vie. Jésus ! Jésus mort et ressuscité comme il l’avait promis à ses disciples. Voilà la foi que nous avons entendue. Jésus est mort et ressuscité pour chacun de nous, pour chaque personne à travers toute l’histoire de l’humanité. Jésus notre sauveur est vivant aujourd’hui comme il était vivant le matin de Pâques et il vient à notre rencontre aujourd’hui dans la prière, dans la lecture de la Parole de Dieu, dans les sacrements, dans chaque geste de charité. Voilà la foi chrétienne que nous avons entendue et à laquelle nous croyons de tout notre coeur. Que cette messe soit pour nous l’occasion de dire un immense merci dans la prière à tous ces chrétiens qui nous ont transmis la foi.

« Ouvre-toi afin que tu proclames la foi »

Proclamer la foi : pourquoi lorsque l’on parle de proclamer la foi nous obtenons en général dans l’Église des têtes qui se baissent, des oui-oui timides, des refus même parfois ? Ou alors on ne nous parle que de transmettre par les actes et surtout pas par la parole. Que s’est-il passé en France pour que nous soyons devenus si timides pour proclamer notre foi ? Faut-il avoir vraiment beaucoup de courage pour dire à quelqu’un qui vient de se confier à nous que nous allons prier pour lui ? Avez-vous déjà essayé ? Vous verrez que cette personne sera honorée.

Les yeux levés au ciel, Jésus soupira et dit « effata », « ouvre-toi ». Jésus soupire et dans ce soupir il souffle sur le sourd-muet que je suis. Muet je le suis non par incapacité de parler mais par manque de foi. Or Jésus a soufflé l’Esprit saint sur chacun de nous le jour de notre baptême et nous avons reçu en plénitude l’Esprit Saint le jour de notre confirmation pour être des adultes dans la foi et non des petits enfants peureux et mutiques. D’ailleurs si vous n’avez jamais été confirmés, sachez qu’il n’est jamais trop tard et si vous vous demandez à qui il faut s’adresser à Tours, c’est simple : c’est à moi. C’était une petite page de publicité pour la confirmation à transmettre autour de vous. Faisons confiance à l’Esprit Saint qui nous a été donné. Prions-le lorsque nous avons peur de parler de Dieu. Toute personne a le droit d’entendre la Bonne Nouvelle de Dieu. L’Esprit Saint désire de tout son coeur qu’il y ait encore des chrétiens en France dans 10 ans. Mais si nous continuons à nous taire, alors nous retenons prisonnier le souffle qui nous a été donné, souffle donné avant tout pour proclamer la foi que nous avons entendue pour la louange et la gloire de Dieu »

Frères et sœurs,

Jésus emmena le sourd-muet à l’écart, loin de la foule, pour le guérir. Il désire maintenant s’approcher de chacun de nous et reposer dans notre coeur. Préparons nous à recevoir le corps du Christ en lui offrant toute notre vie en lui laissant souffler en nous toute peur, tout découragement, tout manque de foi. Que le Seigneur fasse bien toutes choses : qu’il fasse à nouveau aujourd’hui entendre les sourds et parler les muets.

 

(07 septembre 2015)