PRISE D’HABIT DES NOVICES AU COUVENT DE KIGALI

Picture: 
NOVICES AU COUVENT DE KIGALI
Body: 

Après six mois de noviciat, les novices du couvent Saint-Dominique de Kigali au Rwanda ont été revêtus de l’habit de l’Ordre des Prêcheurs. Comme c’est la tradition dans le vicariat provincial du Rwanda et du Burundi, la cérémonie a eu lieu en la fête de Saint Thomas d’Aquin, le mercredi 28 Janvier 2015. C’était au cours de la messe conventuelle à 18 heures présidée par le frère Sixbert Hategekimana, vicaire provincial du Rwanda et du Burundi. Un des novices, Omer Niyimburana nous parle de cette belle cérémonie.

Nous sommes cinq novices de deux entités dominicaines d’Afrique à recevoir l’habit de l’Ordre. Aphrodis Nkurunziza, Diogene Sano Mwizere (du Rwanda) et d’Omer Niyimburana (du Burundi) appartiennent au vicariat du Rwanda et du Burundi. Rock Mvou’o Kima (du Congo Brazza) et Donald Martimien Bikioli (du Cameroun) appartiennent au vicariat provincial d’Afrique équatoriale. Pour consolider la collaboration dans la formation et encourager ses novices, le nouveau vicaire provincial du vicariat d’Afrique équatoriale, le frère Jean Paul Kamaheu était présent à la cérémonie. Tous les membres du Conseil du vicariat du Rwanda et du Burundi étaient également présents. Tous ont partagé la joie des novices et de toute la communauté du couvent de noviciat, ainsi que des fidèles qui viennent prier avec nous dans notre église conventuelle de Kigali. Tout le monde était joyeux de voir comment les cinq novices qui, depuis 6 mois, apparaissaient comme des laïcs parmi d’autres, changer tout d’un coup pour ressembler à des véritables frères.

La messe a commencé par une procession des novices portant chacun en ses mains son habit, suivis des frères ainés. Les fidèles nous attendaient joyeusement à l’intérieur de l’église conventuelle au milieu du chant « Au sein de son Eglise ». Le frère Sixbert Hategekimana nous a instruis dans son homélie de circonstance. Comme nous célébrions la fête du Docteur Angélique, et un grand modèle dans notre vie à la suite de Jésus sur les pas de Saint Dominique, le vicaire provincial nous a exhortés à être des défenseurs de la vérité, toujours et partout. Sachant que « Veritas » est un mot cher aux frères prêcheurs, il y est revenu maintes fois dans la prédication comme dans le discours de circonstance. Le frère Sixbert nous a dit que nous devrions avoir un coeur purifié et blanc comme l’habit que nous allions revêtir. Il faut donc que nous portions dignement cet habit et qu’il devienne pour nous un élément stimulant pour la suite de notre cheminement. L’habit que nous portons désormais a une grande signification dans notre vie de religieux dominicain. Ce n’est pas qu’un habit, mais c’est une étape dans notre vie dominicaine. Bien sûr, c’est un signe extérieur par lequel nous sommes distincts des autres laïcs. Mais plus encore, il est l’expression de notre être et de notre désir de suivre le Christ à la suite de Saint Dominique et ses frères. Il est un signe extérieur de ce que nous sommes comme fils de Saint Dominique et ce que nous voulons devenir peu à peu plus profondément. Notre joie sera plus grande encore quand, après les prochains six mois, chacun de nous dira : « Moi… NN…, je promets obéissance.»

La prise d’habit a eu lieu pendant que nous suivions une session de spiritualité chez les Soeurs Dominicaines Missionnaires d’Afrique (DMA), animée par la Soeur Marie-Pascale Crèvecoeur. Providence ou coïncidence ! En tout cas, cette session a été pour nous une véritable retraite pour raviver nos forces spirituelles et nous donner la joie de porter l’habit dominicain en hommes vertueux de corps et d’âme.

fr. Omer Niyimburana, novice, o.p.

 

(16 février 2015)