Retour sur le Hackathon d'OPTIC

Picture: 
Retour sur le Hackathon d'OPTIC
Body: 

Les 5 et 6 novembre derniers, le Hackathon de Paris organisé par OPTIC le réseau de recherche sur les médias et le numérique a rassemblé une cinquantaine de personnes de tous horizons professionnels dans le but de réfléchir par petites équipes à la création de projets numériques sur les thème de la solidarité, de la spiritualité et de la promotion du patrimoine culturel.

27h de créativité

Chaque équipe a disposé de 27h tout compris pour imaginer puis lancer leur projet. A la fin de ces 27h ils ont dû présenter leur projet devant un jury prestigieux dans l’optique de remporter un prix de 5000€ uniquement destiné au financement de leur idée.

Pendant ces 27h, ils avaient à disposition des salles de réunion, une connexion internet ainsi qu’une restauration complète et conséquente.

Des experts de chaque domaine étaient à disposition des équipes pour les accompagner et répondre à leurs questions.

Rapidement, après les premiers “pitchs” de présentation des idées, les équipes se sont naturellement constituées et ont commencé à travailler.

25 idées de départ ont laissé place à une dizaine d’équipes puis le dimanche après midi à 10 projets que le prince Nicolas de Liechtenstein, Claire Gomard, Jean-Marie Montel et le frère Eric Salobir ont pu apprécier avant de donner leur avis.

 

 

Une forte représentation du thème spirituel

Sur les 10 projets finaux, 9 portaient sur le thème de la spiritualité. Les tendances étaient très nets: Aide à la prière ( Praying Heroes, Upray), mises en relation ( Jeez, Bouge ton église, Nicodème le chat des paroisses, babyscouting), solidarité, récolte de fond ( Airbnb des réfugiés, Un biscuit pour la paix, Christiano le babyfoot des paroisses). Retrouver ici toutes les pitchs en vidéo

Cette première édition française fut un succès pour tous comme en témoignent ces participants:

Alberto « C'est super de voir autant de jeunes chrétiens donner du temps, de leur passion, de leur temps, pour faire avancer le Royaume de Dieu. Personnellement je souhaiterais contribuer en donnant des idées ou du temps à des équipes qui cherchent des volontaires de ce genre. »

Pascale: « Cela m’a permis de constituer un réseau de développeur et de créatif chrétiens. Je pense que c'est un projet à long terme qui va servir l’église. J'espère que ce projet donnera l'envie de créer des structures incubatrices qui pourront aider les projets qui n'ont pas gagnés. »