Réunion des Régents des Etudes de l’IAOP

Picture: 
Body: 

La Réunion des Régents des Etudes de l’IAOP s’est tenue à la Fraternité Saint Dominique d’Abidjan (Côte d’Ivoire) du 13 au 17 février  2013. Etaient présents les frères Francis EMEKA (Régent des Etudes de la Province Saint Joseph l’Ouvrier du Nigeria et Ghana), Philippe DENIS (Régent des Etudes du Vicariat Général d’Afrique australe), André ADOBA, (Régent des études du Vicariat Général Saint PieV de la RD Congo et Coordinateur des Régents des Etudes de l’IAOP). S’était excusé pour raison de santé le frère Gilles SOGLO (Régent des Etudes de la Vice-Province Saint Augustin en Afrique de l’Ouest). Le frère Gilles SOGLO a envoyé son texte, qui était présenté aux Régents des Etudes d’Afrique par le frère Brice BINI, Modérateur du Centre d’Etudes d’Abidjan de la Vice-Province Saint Augustin en Afrique de l’Ouest. Le frère Brice BINI a participé aux assises d’Abidjan. Etait choisi comme Secrétaire de cette Réunion des Régents des Etudes d’Afrique, le frère Aurel da SILVA. Le frère André ADOBA a présidé cette Réunion.

Avant toute chose, le frère André ADOBA a adressé, au nom de tous les Régents des Etudes et de tous les Modérateurs de Centres d’études présents, ses sincères remerciements au frère Sombel SARR, Socius du Prieur Vice-Provincial, pour l’accueil, la sollicitude et le soutien accordés aux délégations présentes. Cela manifeste, à n’en point douter, l’intérêt certain que la vice-province manifeste à cette phase décisive de la promotion des études dominicaines en Afrique.  Cela constitue également un encouragement aux efforts de tous les Régents des Etudes et de tous les Modérateurs de centres d’études de l’IAOP. Il importe donc d’apprécier à leur juste valeur ces encouragements ainsi que les appuis qui les accompagnent.

Que le frère soit donc pour nous le meilleur interprète de notre gratitude auprès du frère Roger HOUNGBEDJI, Prieur Vice-Provincial de la Vice-Province Saint Augustin, qui a promptement accepté la proposition d’accueillir cette Réunion à à la Fraternité Saint Dominique d’Abidjan, qui a également recommandé les frères Brice BINI et Aurel da Silva à l’attention des Régents de l’IAOP, afin de rendre agréable leur séjour à Abidjan, et qui a établi les Lettres d’invitation. 

Dans  son adresse, le frère André ADOBA est revenu sur l’urgence et l’importance de cette présente Réunion des Régents des Etudes de l’IAOP, qui se tient juste avant la clôture de la Plénière du Conseil Généralice prévu pour le 23 février 2013 et le prochain Chapitre général des Définiteurs, qui se déroulera à Trogir, Croatie, à partir du 22 juillet 2013. Il a, entre autres, souligné la nécessité pour les Régents des Etudes de l’IAOP de contribuer effectivement au grand effort déployé en ce moment dans le but de rendre plus viable les Centres d’études de l’Ordre et plus pertinentes  les orientations de  la RSG en prenant en compte nos réalités actuelles et l’évolution du monde. Il a ainsi souhaité que grâce à l’aide de Dieu et du Secrétaire de cette Réunion, à la prudence et à la sagesse de chaque Régent des Etudes, les assises d’Abidjan permettent de franchir avec bonheur cette étape décisive de notre histoire commune et d’envoyer ses contributions au Socius pour la Vie Intellectuelle, le frère Michael MASCARI, qui présentera son rapport sur la RSG et la RFG le mercredi 20 février à 11 heures. Les Régents des Etudes de l’IAOP ont bien reçu les mots de communion spirituelle, d’encouragement fraternel ainsi que la réflexion du Socius pour la Vie intellectuelle.

La Réunion des Régents des Etudes de l’IAOP a poursuivi deux objectifs majeurs.

Dans un premier temps, il s’est agi de procéder à l’analyse SWOT des centres d’étude afin de relever non seulement leurs vraies faiblesses, mais surtout leurs vraies forces, qui peuvent aider à ordonner l’étude continue et infatigable de la Parole de Dieu et sa prédication au ministère du salut (LCO 76) et à envisager l’avenir avec sérénité et endurance . Pour mémoire, quatre questions étaient préliminaires à l’analyse « SWOT » (Forces – Faiblesses – Opportunités – Menaces): que tentez-vous de faire ? Comment tentez-vous de le faire ? Comment savez-vous que cela marche ? Que faut-il changer pour apporter des améliorations ? Ces questions préliminaires s’accompagnent de forces, de faiblesses, d’opportunités et de menaces à relever pour chaque centre dans la formation intellectuelle et pastorale des frères (cf. Actes du Chapitre Général 1988, Bologne, 99-100). Elles amènent à réfléchir sur la mission, les objectifs et les stratégies prioritaires, les systèmes et les procédures en place et leur adéquation à la mission à remplir, les mesures à prendre pour l’évaluation interne (de bas en haut) de la qualité, la remontée de l’information de la part des étudiants, du personnel, des employeurs et de toutes les parties prenantes aux procédures en matière de planification stratégique de la vie intellectuelle, la capacité de changer et d’affronter les nouveaux défis. 

Dans un second temps, les Régents se sont exercé à la mise en commun des propositions émanant de leurs entités respectives afin de contribuer à la révision de la RSG que le frère Timothy RADCLIFFE a promulgué à Rome, Santa Sabina, le 17 mai 1993, dans le souci de la rendre plus souple, convenable également aux circonstances africaines actuelles et plus utile aux entités de l’IAOP.

La Réunion des Régents des Etudes de l’IAOP a pris fin le 17 février 2013. Enfin, les Régents des Etudes de l’IAOP ont fait l’excursion au Centre Sankofa de Théologie et Développement et à la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro.

Fr. Aurel  da SILVA,
Secrétaire;
Fr. André ADOBA,
Coordinateur des Régents des Etudes de l’IAOP.