Situation préoccupante en Centrafrique

Subtitle: 
NOTE D’INFORMATION DE LA PROVINCE DE FRANCE No 253
Picture: 
Body: 

NOTE D’INFORMATION DE LA PROVINCE DE FRANCE No 253

Paris, le 18 mai 2018

Situation préoccupante en Centrafrique Chers frères, chères sœurs,

 

À la veille de la fête de la Pentecôte je voudrais vous inviter à prier pour nos frères et sœurs qui vivent en Centrafrique. Bangui, il y a quelques jours, a de nouveau été secoué par des violences et les fidèles en prière ont été attaqués dans l’église Notre-Dame-deFatima.

La situation reste inquiétante, le frère Charles DESJOBERT m’écrit : « Ici le moral est là mais je suis effectivement un peu fatigué par tous ces événements. Les soucis que cela entraîne finissent par peser sans qu’on s’en rende compte au début. C’est surtout de devoir continuer des cours face à des élèves (j’en ai 300 en tout) bouleversés, touchés, blessés. »

La situation est difficile à Bambari dans le diocèse de notre frère Monseigneur Richard APPORA, la ville a été attaquée par la Séléka. Voilà quelques nouvelles : « Le frère Richard va bien. Je l’ai eu ce soir. Mais il a une petite voix et je le sens soucieux. La paroisse SaintJean a été pillée mardi, après l’entrée de la Seleka dans la ville dimanche.

Tous les collaborateurs du frère Richard se sont regroupés dans l’évêché, avec le Seigneur pour seul gardien d’après les mots de Monseigneur. Autour, grand silence puisque les maisons alentours sont détruites et que les gens ont fui en nombre de l’autre côté du pont ».

Je vous demande de porter dans votre prière ces frères souvent oubliés dans les médias.

Que l’Esprit de paix et de consolation les réconforte.

 

Frère Michel Lachenaud o. p.,

prieur provincial