Un Ange est parti: Fr.Juan Pablo Corsiglia

Picture: 
Juan Pablo Corsiglia
Body: 

Au repas d’adieu de son secrétaire personnel, fr. Juan Pablo Corsiglia, le Maître l’a comparé à  “un ange” et les frères étaient d’accord avec lui. Le mot “ange“ décrit en effet très bien le fr. Juan Pablo, un frère qui a vécu à Sainte Sabine pendant 5 ans et a travaillé à la Curie Généralice, comme secrétaire personnel de deux Maîtres : fr. Carlos Aspiroz Costa et fr. Bruno Cadoré.

Fr. Juan Pablo est de la Province d’Argentine,  il est arrivé à Sainte en  2007, comme secrétaire personnel du Maître fr. Carlos Aspiroz Costa et il était chargé de gérer  le calendrier et l’Agenda du Maître. Il était connu pour travailler d’une façon très ordonnée (rien ne traînait sur son bureau : ni dossiers ni papiers ...) et en cela il était le contraire du Maître. Il aidait le Maître à organiser non seulement son emploi du temps mais tout son bureau. Il a continué à le faire aussi avec le nouveau Maître, fr. Bruno Cadoré,  c’est pourquoi ce dernier l’a décrit comme “un ange”   .

Le fr. Juan Pablo est un frère attentif aux autres et il essayait toujours de leur faciliter les choses. Pour la communauté de  Sainte Sabine,  fr. Juan Pablo était le chantre conventuel.  En tant que chantre, il assurait la préparation de l’office divin afin qu’il se déroule au mieux.  Il s’asseyait toujours au même coin de la Basilique, la tête penchée  et tenant son bréviaire de ses deux mains avec une grande dévotion. Il était le chantre conventuel qui préparait avec minutie la venue de chaque frère à Sainte Sabine, grâce à un cahier donnant toutes les explications nécessaires sur les Offices et permettant de se sentir intégré lors des prières et de passer un séjour agréable au couvent. Tous les frères qui ont visité Sainte Sabine témoignent du fait que cette brochure unique facilitait l’intégration lors des moments  la prière de la communauté.

Il est intéressant de remarquer que fr. Juan Pablo était le secrétaire de sa province avant de venir à la Curie et qu’il soit maintenant retourné dans le même bureau. Ceci prouve clairement la qualité de ce frère. A la Curie, et dans la communauté entière, sa présence, sa manière de travailler et sa gentillesse nous manquent déjà. J’ai beaucoup de chance, car maintenant que je le remplace comme secrétaire personnel du Maître, j’ai hérité de sa part un bureau très bien organisé et je constate qu’il a tout fait pour faciliter la transition. Il nous manque beaucoup ici, mais je suis sûr que sa province est très heureuse de l’avoir retrouvé! Nous lui envoyons nos vœux les plus sincères de réussite dans sa nouvelle fonction.