Visite de la communauté d’Abu Gosh à l’Ébaf

Picture: 
Visite de la communauté d’Abu Gosh à l’Ébaf
Body: 

Jeudi 15 février, les moniales et les frères de la communauté bénédictine d’Abu Gosh ont honoré l’École biblique et le Couvent Saint-Étienne de leur visite.

Jean-Jacques Pérennès, o.p. directeur de l’École, revient sur cette visite : « Des liens anciens et amicaux existent entre des dominicains de l’École biblique et les deux communautés. Le père De Vaux et Jean-Baptiste Humbert ont fouillé le site d’Abu Gosh. Aujourd’hui, nous nous rendons volontiers visite. Cette visite était exceptionnelle, puisque les deux communautés étaient là, presque au complet, pour toute l’après-midi, afin de mieux connaître ce que nous faisons. D’où une visite complète : bibliothèque, photothèque, musée, École, sans oublier un café qui a permis de mieux expliquer les missions de l’EBAF, dans un climat très amical. »

La communauté habite à une douzaine de kilomètres de Jérusalem, et conserve la mémoire d’un lieu vénéré par certains comme celui du miracle d’Emmaüs. Dans cette magnifique abbaye croisée du village d’Abu Gosh, aujourd’hui domaine français, deux communautés suivent ensemble la règle de Saint Benoît et partagent une même liturgie : branche féminine et branche masculine. Ils louent ensemble Dieu et leur prière s’enracine dans cette Terre Sainte, vivant en deux maisons autour de la grande église.

Ainsi toute la communauté est-elle venue en visite cette semaine, accueillie par le prieur, le directeur : visite de la photothèque, de la bibliothèque, de la basilique, et évidemment du musée et de ses multiples amphores. Puis leur journée s’est achevée par la conférence donnée par le frère Stéphane Milovitch, sur la vénération des Lieux Saints.

Comme l’a expliqué le prieur fr. Dominique, les sorties de communautés sont rares, et d’autant plus rares sont celles qui rassemblent les deux branches, dont le rythme de vie commun est essentiellement liturgique. Ce fut donc un honneur pour le Couvent Saint-Étienne de les recevoir.

(19 février 2018)