La lettre significative et profonde du Pape François adressée à l’ensemble de l’Ordre en cette année jubilaire, apporte une chaleureuse stimulation dans nos communautés de vie contemplative, nous rappelant l’engagement et l’implication que nous avons, en tant que moniales, depuis le début de la “Sainte Prédication”. Il y a, dans notre Région d’Amérique du Sud et des Caraïbes, et grâce à l’amour miséricordieux de Dieu, des phares qui éclairent et guident le chemin de la prédication : nos monastères sont des foyers qui maintiennent vivant et chaud le foyer de la Parole, de la louange, de l’accueil, de la compassion, de la charité, de l’espérance… En ce huitième centenaire de la mort de saint Dominique, chaque communauté contemplative est devenue une matrice (utérus) où nous gérons avec un cœur de mère, les pleurs, les cris, le désespoir, la douleur, l’impuissance des plus faibles…. Nous voulons enfanter, par notre vie de prière silencieuse, cachée dans le Christ, le témoignage laissé par notre Père Dominique, et apporter le doux baume de la consolation à toutes les “périphéries” de nos pays qui crient miséricorde. 

Hier comme aujourd’hui, nous, les moniales, cœur de la mission de l’Ordre, nous tenons comme des sentinelles de lumière au milieu des ténèbres en dénonçant : « Ces gens ne sont-ils pas des hommes, ceux que nous traitons et humilions comme des esclaves ? » Ces gens ne sont-ils pas des hommes, ceux qui sont faibles dans la foi et que nous n’aidons pas ? Nous encourageons la Famille dominicaine, en écho aux paroles du Pape François, à ne pas avoir peur et à prendre le risque de prêcher la justice, la vérité, de défendre et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes. Notre région a besoin de nouveaux “Francisco de Vitoria”, elle a besoin de la voix des “Antonios Montesinos”, des communautés qui agissent au nom de “Bartolomés de las Casas”. 

Devant tant d’odeurs désagréables d’oppression, parfumons le monde de la douce senteur du Christ comme le firent Rosa de Lima, frère Martín de Porres, frère Juan Macías, Sœur Ana de los Ángeles Monteagudo et frère Luis Bertrán, débordant de la joie de l’Évangile, nous faisant pain de charité, construisant la paix avec simplicité et cultivant la communion et la fraternité avec grande délicatesse. Comme le dit un chant qui synthétise magnifiquement la présence de la mission dominicaine : “Dominique ta voix en Amérique, découvre la force de la vérité, Dominique, ta voix en Amérique, est feu de liberté”.

Sœur Irene Diaz, O.P.
Monastère Vble. Catalina de Jesús Herrera 
Fédération de Saint-Dominique en Équateur
Région Amérique du Sud

Informations de contact

 Piazza Pietro d'Illiria, 1 | 00153 Roma | Italy

 info@curia.op.org

 +39.06.579401

Réseau social