Après l’érection du Monastère du Saint Sacrement à Ilorin, le Maître de l’Ordre, Frère Gerard Timoner, O.P., accompagné de son Socius pour l’Afrique, Frère Charles Ukwe, O.P., a entrepris une visite fraternelle à la Province de Saint Augustin, Afrique de l’Ouest du 28 juin au 1er juillet. Ils ont visité le Couvent Saint Dominique d’Abidjan, Côte d’Ivoire, une communauté deformation, où ils ont rencontré les frères étudiants, le conseil de formation, le chapitre conventuel, le conseil provincial et le laïcat dominicain.Le corps étudiant comptait des étudiants de six entités IAOP différentes. Le Maître s’est réjoui de cette collaboration entre les entités IAOP. Il les a encouragés à rester fidèles à leur vocation.

Le 29 juin, le Maître, son Socius et le Provincial, Frère Bertrand Akpagbe, O.P., ont quitté Abidjanpour Cotonou, République du Bénin. Au couvent Saint Dominique qui abrite également leurnoviciat, ils ont rencontré les novices, le Maître des novices, ainsi que le reste des frères ducouvent. Ils ont rendu visite à Mgr Roger Houngbedji, O.P., l’archevêque de Cotonou, et ont déjeuné avec lui.

Ils ont fait une visite approfondie du projet Songhaï à Porto-Novo. Le frère Godfrey Nzamujo, O.P., leur a fait visiter le projet. Il s’agit d’un projet de grande envergure qui met en pratique les pensées du pape François exprimées dans Laudato Sii. Il a eu la prévoyance de lancer ce projet il y a plus de 35 ans. Il maximise la production tout en préservant l’environnement. Il existe une chaîne alimentaire écologique harmonieuse où rien n’est gaspillé. Le déchet d’un organisme de la chaîne alimentaire est la nourriture d’un autre.

Les rendements sont très impressionnants. Le projet abrite des activités de culture, d’élevage, de production de différents types deproduits alimentaires et de boissons, de savon, de miel, de farine de manioc et d’igname, de pain, de biscuits, etc. Il y a également une section pour la fabrication de machines et d’outils qui sont vendus aux agriculteurs de certains pays africains.

BÉNÉDICTION DU COLLÈGE DOMINICAIN D’ABUJA

Le Maître et son Socius sont retournés à Lagos le 1er juillet. Le lendemain, ils se sont envolés pour Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, pour la bénédiction du nouveau collège dominicain. La messe a été célébrée par l’évêque Ayo-Maria Atoyebi, OP. De nombreux Dominicains et quelques prêtres diocésains étaient présents.

Dans son homélie, le Provincial du Nigeria et du Ghana, Frère Richard Ogedengbe, O.P., a déclaré que la bénédiction du Collège Dominicain en la fête de Saint Thomas l’Apôtre est un témoignage que la Providence Divine ne peut être arrêtée par notre manque de confiance humaine : « Nos doutes et nos craintes ne peuvent pas changer la providence de Dieu à travers la générosité de personnes au grand cœur qui croient en la vision et la mission des Dominicains ».

Il a réitéré que l’objectif est d’assurer une formation holistique des jeunes en fournissant une éducation de qualité qui sera mise à la disposition des enfants des riches comme des pauvres. Pour y parvenir, le collège a pris l’option pour les pauvres en incluant dans fonds de bourses pour les indigents afin de prendre en charge les enfants non scolarisés et les étudiants indigents. À la fin de la messe, le Maître de l’Ordrea procédé à la cérémonie de bénédiction du collège.

Au cours de la réception, des discours ont été prononcés par les bienfaiteurs et les bienfaitrices qui ont largement contribué à la construction du Collège dominicain. Un des sponsors des bâtiments du Collège a offert de donner une bourse d’études de six ans à un couple d’étudiants.

Au chapitre des remerciements, le Frère Steve Ogbe, O.P., Président de la Société pour le Soutien des Vocations, qui a coordonné la collecte de fonds et la construction du Collège, a exprimé sa reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui ont contribué financièrement au projet, en particulier les individus qui ont sponsorisé des bâtiments particuliers, des salles et le portail de l’école.

Fr. Charles Ukwe, OP