Le lundi 30 mars 2020 à 23h45 est décédé le frère Jordan Jaromir Vinklarek OP, fils de la province da Bohême, dans une maison de soin à Stara Boleslav près de Prague âgé de 95 ans, à 69 ans de profession et 55 ans de sacerdoce. Le frère Jordan fut le dernier dominicain de la province de Bohême entré dans l’Ordre avant de la violente l’abolition de la vie religieuse en 1950 par le régime communiste. Connu pour son zèle apostolique et son souci du salut des âmes autant pendant le communisme que dans les temps de la liberté retrouvée, nous confions notre frère dans les mains du Père de Miséricorde. 

Biographie

Le frère Jordan Jaromir Vinklarek est né le 25 janvier 1925 à Vsechovice en Moravie. Il a passé son enfance en Ukraine transcarpatique, qui faisait à l’époque partie de la République Tchécoslovaque, où s’étaient installés ses parents pour des raisons de travail. En 1939 la famille a dû quitter ces lieux et retourner en Moravie en suivant un itinéraire aventureux, passant par la Roumanie, la Yougoslavie, l’Autriche. Ayant perdu son père prématurément, le frère Jordan, pour couvrir les besoins de sa famille, a dû travailler dans les usines de Bata à Zlin. Après la Seconde guerre mondiale il commencé des études linguistiques (anglais, tchèque) à la Faculté des Lettres de l’Université Charles à Prague. C’est à ce moment-là, en 1949, que le frère est devenu témoin du fameux sermon que le cardinal Josef Beran a prononcé à la cathédrale de Prague lors de la Fête-Dieu (arrêté, il ne sera relâché qu’en 1963) et de la provocation de la part de la Sécurité d’État. Cette expérience l’encouragea et il prit la résolution d’entrer dans l’Ordre des Prêcheurs et de devenir prêtre. En 1950, au moment de son noviciat, les couvents et les monastères ont été fermés par les autorités communistes, et le frère Jordan avec ses confrères, ont été enfermés dans un couvent de concentration à Broumov, ancien monastère des bénédictins dans le nord-est de la Bohême, près de la frontière avec la Pologne. Ce n’est qu’en 1953, après des travaux forcés en guise de service militaire, qu’il a été relâché et il a vécu seul, en civil, gagnant sa vie comme ouvrier dans le bâtiment et dans un centre de documentation médicale. En 1960 il a été admis dans l’unique séminaire tchèque à Litomerice pour terminer ses études de théologie. Ensuite, il a été ordonné prêtre en 1964. Il a servi en tant que prêtre à Vysehrad, Jachymov, Chlum nad Ohri, à Stod et aussi brièvement à Brno. Pendant toute cette période difficile il entretenait secrètement des liens avec les confrères de l’Ordre. Après la chute du Rideau de fer il a retrouvé la vie communautaire, il a été assigné au couvent dominicain à Olomouc, reçu la charge de maître des frères étudiants et de professeur aussi à la Faculté de Théologie. A partir de l’an 2000 il a vécu au couvent de Prague. Connu pour ses conférences concernant la vie spirituelle, inspiré par les livres du fr. Réginald Garrigou-Lagrange OP, il est devenu confesseur et accompagnateur spirituel de nombreuses personnes. Nombreux sont aussi les touristes et les visiteurs de notre église saint Gilles à Prague qu’il a écouté, accueilli, accompagné. Suite à une chute qui lui ont causé des sérieuses blessures en septembre 2019 il a dû être alité et, malgré les soins des Sœurs de la charité de Saint-Charles (Sœurs Borroméennes) il perdait progressivement ses forces. Il a passé ses derniers jours dans une maison de soin pour des prêtres âgés à Stara Boleslav près de Prague.

Frère Jordan Jaromir Vinklarek, OP