Le Saint Père a nommé membre du Comité pontifical des sciences historiques le frère Augustin Laffay, OP, Archiviste de l’Ordre des Prêcheurs (Rome). La nouvelle a été publiée par le Bulletin du Bureau de Presse du Saint-Siège du lundi 22 février, en la fête de la Chaire de Saint-Pierre.

Né en 1965 en France, le frère Augustin Laffay a principalement vécu à Lyon jusqu’à son entrée dans la vie religieuse, en 1994. Il a fait des études supérieures d’histoire et de droit qui lui ont permis d’enseigner dans un lycée puis, brièvement, à l’Université de Lyon III. La préparation d’un doctorat lui a permis de découvrir Rome en bénéficiant de plusieurs bourses de l’École française établie au Palazzo Farnese. Sa thèse consacrée aux cisterciens-trappistes a été publiée sous le titre Dom Augustin de Lestrange (1754)1827) et l’avenir du monachisme par les Éditions du Cerf en 1998 dans la collection « Histoire religieuse de la France ».

Fils de la province de Toulouse, il a fait profession au couvent de Marseille le 17 décembre 1995 puis poursuivi les études de philosophie et de théologie dans la Province. Ordonné prêtre le 23 juin 2001, il a préparé une licence en théologie et rempli diverses charges dans sa province : maître des novices et aumônier de lycée à Marseille, prieur puis maître des étudiants à Toulouse. En 2012, le frère Bruno Cadoré, Maître de l’Ordre, lui a demandé de travailler à un renouvellement de l’Institut historique dominicain (IHOP) fondé à Rome 80 ans plus tôt. Une nouvelle formule a été mise au point, accompagnant les célébrations du Jubilé des 800 ans de l’Ordre des Prêcheurs.

Ses travaux publiés portent sur l’histoire de la vie religieuse principalement dominicaine. Il a ainsi collaboré avec ses confrères Henry Donneaud et Bernard Montagnes à La Province dominicaine de Toulouse (XIXe-XXe siècles). Une histoire intellectuelle et spirituelle, « Signes des Temps », Karthala, 2015 et dirigé avec Tangi Cavalin l’ouvrage Un siècle de vie dominicaine en Provence (1859-1957). Saint-Maximin et la Sainte-Baume, Nancy, Arbre bleu éditions, 2019. Son dernier livre paru s’intéresse à la naissance des Instituts séculiers en lien avec la grande figure spirituelle du père Joseph-Marie Perrin, OP : Aux origines de Caritas Christi. Juliette Molland, le père Joseph-Marie Perrin et la fondation des petites sœurs de Sainte-Catherine de Sienne (1936-1944), Nouvelle Cité, 2021.

Depuis dix ans, il travaille pour le développement d’un instrument de recherche électronique novateur, le Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Dominicains des provinces françaises (XIXe-XXe siècles), initié et dirigé par Tangi Cavalin avec Nathalie Viet-Depaule et consultable à l’adresse http://journals.openedition.org/dominicains.

Appelé à Rome par le frère Gerard Timoner III, actuel Maître de l’Ordre, il est entré en charge au couvent de Sainte-Sabine comme Archiviste général pour un mandat de six ans, le 8 janvier 2020.

Bulletin 22.02.2021