Le 9 juillet dernier, une image de la Vierge du Rosaire de Chiquinquirá a été placée dans les jardins du Vatican, à l’occasion du 102e anniversaire de son couronnement comme reine et patronne de la Colombie. La mosaïque, composée de plus de 70 000 pièces de marbre, de pierre et de verre, et dans laquelle elle apparaît accompagnée de Saint-André et de Saint-Antoine, se dresse désormais parmi toutes les autres invocations mariales d’Amérique latine et des Caraïbes dans ce qu’on appelle le Bastion du Maître.


La cérémonie s’est déroulée en présence du cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de la Cité du Vatican, de Monseigneur Mauricio Rueda Beltz, sous-secrétaire de la troisième section de la Secrétairerie d’État, de Jorge Mario Eastman Robledo, ambassadeur de Colombie auprès du Saint-Siège, et du frère Diego Orlando Serna Salazar, O.P., Prieur Provincial des Frères Dominicains en Colombie ; fr Carlos Mario Alzate Montes, O.P., recteur du Sanctuaire Marial National, où repose la toile originale, ainsi que des prêtres, des religieux et religieuses appartenant à l’Ordre des Prêcheurs, des citoyens colombiens résidant à Rome et des invités spéciaux représentant le peuple colombien.


L’image est une représentation de la Colombie dans le lieu le plus important pour les catholiques et une occasion de souligner la validité d’une dévotion qui accompagne le pays depuis plus de 400 ans en tant qu’icône spirituelle, culturelle et symbolique.


“Cette mosaïque de la Vierge du Rosaire de Chiquinquirá est, à partir de cet instant, un petit morceau de Colombie au cœur de la chrétienté et un symbole mémorable de ce qui a fait partie de notre histoire nationale, car tout comme cela est arrivé à beaucoup de nos concitoyens, la toile de la Vierge a également été jetée, piétinée, oubliée et maltraitée. Elle a souffert et accompagné le peuple colombien dans les pandémies et les guerres, dans les luttes pour l’indépendance et dans les efforts pour atteindre la paix, elle a été l’objet de la violence et de la dépossession que beaucoup de nos frères et sœurs ont également subies”, a déclaré le frère Diego Orlando Serna. 

La Vierge de Chiquinquirá est l’une des figures religieuses les plus importantes de Colombie. Son  rôle dans la vie nationale est si important que même des personnages historiques de différentes périodes ont demandé sa protection. Gustavo Rojas Pinilla l’a décorée de la croix de Boyacá ; Simón Bolívar lui a confié la campagne de libération et Marcos Fidel Suárez l’a nommée reine de Colombie.


JAS_1206