Rome, le 24 avril 2021
Prot. 74/18/547 Margherita di Citta di Castello

Même si mon père et ma mère viennent à m’abandonner,
    le Seigneur m’accueillera
(Psaume 27:10)

À tous les Provinciaux et Vice Provinciaux,
À tous les membres de la famille dominicaine,

Chers Frères et Sœurs,

C’est avec gratitude envers Dieu, le donateur de tout bien, que j’ai le plaisir d’annoncer la canonisation imminente (canonisation équipollente) de notre sœur MARGUERITE DE CITTÀ DI CASTELLO (Margherita della Metola – 1287-1320).

L’histoire de la vie de la plus récente sainte de la Famille dominicaine est à la fois déchirante et réconfortante : elle est née aveugle, avec une colonne vertébrale déformée, un bras malformé, une jambe plus courte que l’autre, elle a été cachée aux regards indiscrets pendant toute son enfance, puis abandonnée par ses parents. Adoptée ensuite par une famille dévote et aimante, elle est devenue une tertiaire dominicaine (mantellata). Bien qu’elle semblât avoir besoin d’œuvres de miséricorde corporelles en raison de sa condition physique, la bienheureuse Marguerite accomplit elle-même des œuvres de miséricorde corporelles inspirantes : elle soignait les malades, consolait les mourants et visitait les prisonniers. Elle était comme la pauvre veuve de la parabole qui donnait généreusement même si elle n’avait presque rien (Luc 21:1-4). La bienheureuse Marguerite était aveugle, mais elle voyait la bonté dans les gens; elle était née avec une jambe plus courte que l’autre, mais elle marchait avec grâce, parce qu’elle savait qu’elle marchait humblement en présence de Dieu. La bienheureuse Marguerite a aimé avec un cœur magnanime, même si elle n’était pas aimée dans son enfance. En vérité, elle était une “guérisseuse blessée”, une personne handicapée qui permettait aux gens de devenir meilleurs, une personne rejetée qui accueillait les déçus ; elle était en fait une belle image de l’amour transformateur de Dieu.

La vénération de la bienheureuse Marguerite en tant que sainte femme de Dieu est restée confinée en Italie et dans l’Ordre dominicain jusqu’au XIXème siècle. Grâce aux membres de la famille dominicaine qui ont promu son exemple de sainteté, elle a été connue et vénérée non seulement en Ombrie et dans les Marches en Italie, mais aussi aux États-Unis et aux Philippines.

À la demande de l’Ordre, de fidèles laïcs, de religieux et religieuses du monde entier, ainsi que de cardinaux et d’évêques, le pape François a approuvé la canonisation équipollente de la bienheureuse Marguerite le 24 avril 2021. Je suis reconnaissant à la Postulation de l’Ordre qui, à partir du fr. Innocenzo Venchi, O.P., jusqu’au Postulateur actuel, le fr. Gianni Festa, O.P., a travaillé avec beaucoup de dévouement et de diligence pour l’élévation de notre belle et bienheureuse sœur Marguerite à la sainteté.

Certains d’entre vous pourraient se demander – nous avons déjà tant de saints, et notre calendrier liturgique est presque plein de fêtes et de commémorations – pourquoi continuons-nous à promouvoir des causes de sainteté ?  Nous le faisons parce que, comme le fr. Gianni ne cesse de nous le rappeler, “la sainteté de ces frères et sœurs est un signe visible de la vitalité et de la pertinence de l’Ordre!” La canonisation de Marguerite de Città di Castello représente, pour nous tous, une confirmation renouvelée que la vie dominicaine, dans sa plénitude et sa richesse, est vraiment un chemin de sainteté.

Je demande donc aux prieurs provinciaux et aux supérieurs de la Famille dominicaine de faire circuler dans vos communautés respectives, en particulier dans les maisons de formation, cette lettre, ainsi que la brève biographie de la nouvelle sainte qui l’accompagne. En outre, je vous encourage à vous joindre à nous dans la prière à une date qui sera annoncée ultérieurement, lors de la cérémonie officielle d’inscription de la bienheureuse Marguerite au registre des saints qui aura lieu à Città di Castello, dans le cadre de la célébration eucharistique, qui sera présidée par le Cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

Puisse Sainte Marguerite de Città di Castello intercéder auprès du Seigneur pour toute la Famille dominicaine.

fr. Gérard Francisco Timoner III, O.P.
Maître de l’Ordre