« Le témoignage de la fraternité évangélique (…) reste un élément fondamental du charisme dominicain. » Voilà ce que nous pouvons lire dans la belle lettre à l’Ordre du pape François !

En tant que moniales dominicaines, nous vivons, comme toutes les autres branches de l’Ordre, selon la Règle de St Augustin : « La première chose pour laquelle vous êtes réunis, c’est pour habiter unanimes en votre demeure et pour faire une seule âme et un seul cœur en Dieu ».La fraternité est au cœur de notre propos de vie. C’est ce que nous rappelle aussi le thème de cette année jubilaire « Être à table avec saint Dominique » : on ne peut trouver meilleure icône de la fraternité dominicaine.
Dans un monde éclaté où tant d’hommes et de femmes souffrent de solitude ou de l’échec des relations, cette exigence de fraternité vécue au quotidien dans les plus petites choses, peut être un message fort.
Elle est aussi notre première forme de prédication, témoignage de l’amour miséricordieux de Dieu.

« Le grand appel reçu par Dominique était de prêcher l’Évangile de l’amour miséricordieux de Dieu » écrit encore François.
Cet amour de miséricorde qui nous fait habiter ensemble, nous le quémandons pour toute l’humanité, suppliant le Seigneur à la suite de Dominique et de Catherine de Sienne. Vivre la miséricorde là où nous sommes, croyant fermement qu’invisiblement elle se répand et porte des fruits de vie, au-delà de nos communautés…
Dans la société actuelle, avec tous ses bouleversements et la rapidité des changements, des mutations, nos communautés peuvent être des lieux où il est bon d’être accueillis pour réfléchir, prendre du recul, trouver la paix du cœur …

Accueillir dans son cœur et dans sa maison, n’est-ce pas notre manière de vivre concrètement la miséricorde, demandée et reçue à chaque étape de notre vie dans l’Ordre ?
Et comme nous le rappelle le pape François, ce chemin est celui de la sainteté : « Dominique a répondu au besoin urgent de son temps non seulement au moyen d’une prédication renouvelée et vivante de l’Évangile, mais, c’est tout aussi important, en livrant le témoignage convaincant de son appel à la sainteté dans la communion vivante de l’Église ».
Moniales de l’Ordre des Prêcheurs,  nous sommes engagées sur ce chemin de sainteté par la prière et la fraternité. Même si parfois le chemin est rude, nous pouvons nous appuyer sur la promesse de la prière de st Dominique laissée à ses frères au moment  de sa mort « Ne pleurez pas, je vous serai plus utile là où je vais ».

Dans cette confiance nous pouvons aller de l’avant dans la joie, comme le Bienheureux Réginald qui confiait : « Je n’ai aucun mérite à vivre dans cet Ordre car j’y ai trouvé  trop de joie !»

Sr Lioba HILL, O.P.
Monastère Sainte Marie de Prouilhe
France

Informations de contact

 Piazza Pietro d'Illiria, 1 | 00153 Roma | Italy

 info@curia.op.org

 +39.06.579401

Réseau social